À propos de véhicule de fonction si cher à nos élus de la République (et surtout si cher aux contribuables), le maire de Collioure, le docteur Jacques MANYA, aurait-il décidé de faire dans la provocation ?…

 

En tout cas, c’est un joli – et efficace – coup de pub médiatique qu’il vient de réaliser, pour lui et surtout pour les finances de sa commune !
Et pour mieux enfoncer le clou, comme on dit, Monsieur le maire de Collioure n’a pas hésité à apposer très officiellement une cocarde bleu-blanc-rouge sur le guidon de son véhicule (deux roues) de fonction, comme l’y autorise la loi d’ailleurs. Cela n’a pas échappé à l’œil de notre photographe !

Cela est même devenu, à Collioure, le « gag de la cocarde »… que tout le monde n’est pas apte à comprendre. Voilà, maintenant, chacun saura.

Réaction de Jacques MANYA à notre micro tendu : « En terme de bilan carbone, Collioure se distingue ! ». C’est vrai. En tout cas, comme on dit là aussi, la commune apporte sa pierre à l’édifice, grâce à son maire toujours à l’affût de la moindre innovation environnementale quand il s’agit de défendre la cause écologique. Car ce n’est pas la première fois que Collioure se différencie ainsi.

Reste à savoir si le préfet Philippe CHOPIN, ce soir, se rendra à vélo jusqu’au pied du clocher pour assister au feu d’artifice du 14-Juillet ? Car c’est une tradition, c’est à Collioure souvent que les préfets assistent en soirée aux festivités de la Fête Nationale.

Pensez-vous que Jean-Pierre ROMéRO, le maire de Port-Vendres, ou Pierre AYLAGAS, le président de la communauté de communes Albères-Côte-Vermeille-Illibéris, Christian NAUTé, maire de Laroque-des-Albères, Yves PORTEIX, maire de Sorède, et d’autres, oseront relever ce défi écologique à leur tour ? Jean-Michel SOLé, maire de Banyuls-sur-Mer, joue pour l’instant dans une autre catégorie, à la suite d’une fracture du bassin, victime d’un accident de la circulation (en scooter), c’est la raison pour laquelle nous ne l’avons pas cité ici). Les paris sont ouverts.