Samedi matin, à 10h, s’est tenue, à Baho, une manifestation pour protester contre le nouveau tracé de la future Ligne à Grande Vitesse (LGV).

Une bâche représentant l’édifice a été déroulée, d’une hauteur de 15 mètres environ.

Cette construction venait gacher cette belle matinée en voilant ce beau soleil qui gratifie pourtant le territoire de ses rayons tout au long de l’année…

A l’idée de perdre le bénéfice de cet astre, soulignent les organisateurs, « nous avons d’un seul applaudissement soutenu l’intervention de François Calvet, sur le refus total de laisser faire cette Ligne à Grande Vitesse… Pour la première fois depuis la connaissance de ce projet, un élu du département, qui plus est représentant les Pyrénées-Orientales à la Haute Assemblée, le Sénat, a participé à notre rassemblement et il s’est exprimé ouvertement, en ne laissant planer aucun doute, quand à ses intentions de s’opposer à ce projet ! D’ailleurs, François Calvet a invité les élus locaux présents à le rejoindre sur cette voie, à s’unir et lutter à ses côtés contre la création de cette LGV (…). Il a souligné « Que les lignes ferroviaires existantes suffisent à relier le nord de l’Europe au sud, il est seulement nécessaire de réhabiliter le tracé actuel, si tant est que cela soit nécessaire ; ainsi tous les demandeurs de modernité et de modernisme seront satisfaits ! »… En réhabilitant les tracés en place, fret et voyageurs, nous garderons les acquis actuels, c’est-à-dire le TGV sera toujours présent dans la gare du Centre-du-Monde, bien évidemment aux couleurs du président de l’Agglo, mais également cela permettra de perenniser l’activité économique du Marché international du Grand-Saint-Charles… ».