Un habitant de Baho nous a fait parvenir cette lettre ouverte à tous les élus du département des Pyrénées-Orientales – au fait, où sont les écolos dans cette affaire ? – et autres décideurs-décisionnaires, à propos de la future ligne LGV qui doit traverser le sol roussillonnais, non sans provoquer « de nombreux dégâts », selon lui et de nombreux riverains qui n’hésitent plus à se lever dans diverses associations qui organisent des réunions publiques où les habitants sont de plus en plus nombreux à exprimer une certaine et réelle colère :

lettre contre le TGV