Hier soir, au journal télévisé de 20H, la présentatrice du week-end sur TF1, Anne-Claire Coudray, a lancé un reportage « à la Pernaut » sur l’enneigement dans le village d’Arles-sur-Tech, affirmant que les habitants de cette commune du Vallespir avaient été « surpris » par les chutes de neige, moins de dix centimètres au passage…

D’abord, rappelons à cette journaliste que nous sommes en hiver, au mois de janvier, et qu’il est logique que la neige tombe, surtout en montagne. Ensuite, rappelons à cette journaliste que le territoire de la commune d’Arles-sur-Tech, située dans les Pyrénées – qui n’ont d’Orientales qu’un sens folklorique administratif – grimpe en altitude de 226 mètres à plus de 1 300 m. Enfin, rappelons à cette journaliste que Météo France avait prévu ces chutes, quarante-huit heures avant, pile-poil où elles ont eu lieu et, surtout, que la préfecture du « 66 » avait émis un bulletin de vigilance « jaune » allant dans ce sens…

Au regard de tous ces éléments, il n’y avait donc aucune raison d’être surpris et les Arlésiens, ravis toutefois de « passer à la télé nationale », ont quand même été eux « très étonnés » qu’on en fasse tout un fromage… eux qui ont plutôt un passé historique de tissages catalans, de biscuiteries et de scieries (sans oublier of course les mines de fer de Batère) !

En tout cas, les propos d’Anne-Claire Coudray alarmistes, sensationnels – et surtout stupides – ne sont pas sympas pour le boulot reconnu de Météo France.

Dernier détail pour rassurer la présentatrice du 20H de TF1-Week end : la vie ne s’est pas arrêtée à Arles-sur-Tech pour quelques centimètres de neige, contrairement à ce que le reportage diffusé hier soir pourrait laisser croire…