Pour cette quatrième année consécutive, l’appel à projets du Parc a de nouveau rencontré un franc succès. Sur les trente-quatre projets déposés, dix ont été désignés lauréats par le conseil de gestion du Parc, présidé par l’ancien maire de Collioure et 1er vice-président du Département’66, Michel MOLY, le 13 juin dernier à Argelès-sur-Mer.

Les lauréats de l’appel à projets du Parc naturel marin du golfe du Lion sont sélectionnés au regard des thèmes et des critères retenus par le conseil de gestion en début d’année. Chaque dossier est donc évalué dans ce cadre et classé à la lumière des enveloppes budgétaires allouées. Ils doivent implicitement contribuer à l’atteinte des objectifs du plan de gestion du Parc.
Le montant total attribué à l’ensemble des projets est de 154 705 euros.

 

 

Lauréats de l’appel à projets 2019…

 

-ASOCEAN avec le projet « EPIQUE : étude du Phytoplancton comme Indicateur de la QUalité de l’Eau »
La population phytoplanctonique, maillon essentiel de l’écosystème, est particulièrement sensible aux modifications du milieu et réagit directement aux apports entrants, qu’ils soient naturels ou artificiels, mais aussi au changement climatique. Le projet EPIQUE propose un apport de connaissances spécifiques sur les communautés phytoplanctoniques du Parc et sur les espèces potentiellement toxiques pouvant impacter la qualité des eaux de baignade, grâce à un suivi par une technique innovante : dénombrement « classique » des algues présentes par microscopie et utilisation de codes-barres génétiques ciblant spécifiquement une trentaine de genres et/ou espèces de microalgues. Subvention obtenue : 47 690 €.

 

 

-MAREPOLIS, avec le projet « Chasse sous-marine et suivi d’espèces au sein du Parc naturel marin du golfe du Lion »
Le projet de MAREPOLIS propose de mener une étude socio-économique concernant la chasse sous-marine ainsi qu’une étude de suivi d’espèces au sein du périmètre du Parc. L’étude socio-économique passera par la réalisation d’enquêtes auprès des chasseurs sous-marins et permettra de combler le manque de connaissances concernant cet usage et d’identifier ce que cette activité peut générer localement au niveau économique. L’objectif sera notamment de dresser les profils, les habitudes de ces usagers, ainsi que la perception qu’ils ont de la gestion de la ressource marine. Les valeurs culturelles que cette activité véhicule seront aussi identifiées. L’étude du suivi des espèces portera sur le loup, le chapon, ainsi que d’autres espèces de poissons. Subvention obtenue : 30 886 €.

 

 

-Le Paradis des Bulles, projet « Bateau de plongée éco-responsable »
Le club de plongée le Paradis des bulles souhaite acquérir un catamaran de plongée éco-responsable avec motorisation électrique et panneaux solaires, sans anti-fouling, afin d’évaluer le potentiel économique de ce type d’investissement dans un contexte global de réduction nécessaire des pollutions et de raréfaction des matières fossiles. L’acquisition de ce bateau permettra de proposer aux établissements scolaires du département des sorties découverte, de démontrer la faisabilité d’un bateau électrique pour une utilisation professionnelle et d’élaborer une analyse et une évaluation des éléments techniques et économiques permettant à d’autres professionnels d’investir dans ce type d’équipements. Subvention obtenue : 25 000 €.

 

 

-Le SIVU Pailebot Miguel Caldentey, projet « Conception du roof arrière et du capot de descente avant de la goélette Miguel Caldentey »
Aujourd’hui centenaire, le pailebot Miguel Caldentey est un navire emblématique du patrimoine maritime régional transfrontalier. Symbole du cabotage méditerranéen entre l’Espagne et les ports de Marseille, Sète et Port-Vendres, il est aujourd’hui au cœur d’un projet patrimonial, social, économique et écologique. L’aide financière sollicitée sera consacrée au financement de la réalisation du roof arrière du navire confiée à l’Atelier des Barques du Conseil Départemental des Pyrénées Orientales, partenaire du projet depuis son origine, et à la réalisation du capot de descente de cale avant confiée aux élèves du Lycée des métiers du bâtiment Alfred Sauvy de Villelongue-del-Monts. Les élèves de la section du bac professionnel « technicien menuiserie agencement » seront chargés de la réalisation du capot de descente de cale avant dans le cadre de leurs travaux pratiques. Tout au long de ces travaux, une exposition de photographies relatant les dix années de restauration sera installée dans le lycée. Cette exposition est mise à la disposition des établissements partenaires du projet. Subvention obtenue : 7 894 €.

 

 

-L’association LABELBLEU, projet « Le souffle de la mer »
Le projet proposé par l’association LabelBleu s’attache à la préservation de la biodiversité maritime, aux énergies marines renouvelables ainsi qu’à la recherche de solutions relatives à la transition énergétique sur le territoire. Ce projet permettra la conception d’outils pédagogiques, l’intervention auprès de 12 établissements scolaires du cycle 3 au lycée de Leucate à Argelès-sur-Mer et des restitutions dans chaque commune mobilisant les citoyens. Subvention obtenue : 10 000 €.

 

 

-L’association Alternatiba, projet « Alternati’Med, préservons ensemble la Méditerranée »
Le projet d’Alternatiba vise à réaliser un film documentaire de 26 minutes en relation avec le Tour Alternati’Med 2019 où des voiliers ambassadeurs s’étaient arrêtés dans les principaux sites côtiers de la Catalogne et au nord du Parc naturel marin, soit de l’Estratit à Port-la-Nouvelle. L’objet de ce film est de mettre en avant des solutions déjà à l’œuvre pour préserver la Méditerranée, dont les aires marines protégées. Subvention obtenue : 9 280 €.

 

 

-Du côté de Collioure, projet « Réduction des déchets marins sur le littoral : une approche locale à l’échelle de Collioure »
Le projet de l’association Du Côté De Collioure est déployé à l’échelle de la baie de Collioure. Il vise à contribuer à la lutte contre les déchets marins, dans le contexte d’un petit territoire touristique fortement urbanisé. Le projet accompagnera également les actions de nettoyage des plages et de la baie, organisées par la Mairie, ainsi que celles de rivières, organisées par le collectif Collioure environnement (CCE 66). Subvention obtenue : 8 000 €.

 

 

-Cercle Nautique de Banyuls-sur-Mer, avec le projet « Parle-moi de la mer… à Banyuls-sur-Mer »
Le Cercle Nautique de Banyuls organise les 10 et 11 août 2019 deux journées entièrement dédiées à la mer, pour faire découvrir la richesse du patrimoine maritime à la population locale et aux vacanciers en initiant une réflexion sur la place de l’Homme dans son environnement et en mettant en évidence l’urgence de préserver ce capital pour les générations futures. Subvention obtenue : 3 700 €.

 

 

-Le collège des Albères d’Argelès-sur-Mer, avec le projet « École, collège, lycée : parcours éducatif orienté mer ! »
Le projet présenté a pour point de départ la construction d’un parcours éducatif construit sur toute une année scolaire, conciliant exigence des programmes scolaires et du socle commun, et découverte des particularités de la biodiversité du lieu de vie de l’élève. Dédié à l’ensemble des 5ème en 2017/2018, puis à l’ensemble des 5e ainsi que des classes de 4ème en 2018/2019, le parcours proposé met les jeunes au cœur de la dynamique. Subvention obtenue : 11 200 €.

 

 

-Le collège Jean Mermoz de Saint Laurent de la Salanque, avec le projet « Le littoral salanquais : espace de découverte, de développement et d’engagement des collégiens »
Le projet proposé va permettre la mise en place d’activités scientifiques sur le terrain et en laboratoire ; d’activités technologiques de construction de six bateaux école (opticassous) ; d’activités sportives de navigation à la voile. Le travail réalisé servira de support de médiation pour l’orientation et sera finalisé par des séances de navigation à la voile sur ces embarcations. Subvention obtenue : 8 800 €.