A quand la municipalité d’Argelès-sur-Mer va’t’elle enfin se décider à s’équiper de « moto-crottes-de-piaf », pour nettoyer le bitume du guano des oiseaux ? Car les jours de marchés hebdomadaires, les mercredis et samedis au village, marcher sur l’asphalte et slalomer entre les stands des marchands des Quatre Saisons est devenu insupportable et, surtout, périlleux !