C’est le quotidien Les Échos daté de ce mardi 24 mai 2011, qui l’annonce : « La nouvelle interconnexion électrique entre la France et l’Espagne qui doublera la capacité d’échange d’électricité entre les deux pays, soit à 2 800 mégawatts, sera mise en chantier à la fin de l’année 2011 », selon une déclaration faite hier conjointement par les ministres de l’Industrie français et espagnol, Eric Besson et Michel Sebastian.
Les travaux devaient en principe commencer cet été, le projet ayant obtenu les principales autorisations nécessaires à son démarrage.
– « La mise sous tension de l’interconnexion doit avoir lieu fin 2013 et sa mise en service commerciale en 2014 », ont encore affirmé les ministres à l’occasion d’une visite d’Eric Besson à Madrid.
Le quotidien Les Échos poursuit : « Le 4 mai dernier, le projet a été déclaré d’utilité publique, dernière des étapes avant l’arrivée des engins de travaux. L’interconnexion électrique entre la ville de Santa Llogaia, en Espagne, et de Baixas, dans les Pyrénées-Orientales, repose sur les choix les plus respectueux de l’environnement et des paysages, ont souligné les deux ministres. Le projet initial de ligne électrique à très haute tension (THT) aérienne avait du être abandonné à cause d’une forte opposition des habitants du département des P-O, au profit d’une ligne entièrement souterraine de 65 kilomètres (…) ».
Cette nouvelle interconnexion avec la péninsule ibérique, d’un coût de 700 millions d’euros, est financée par l’Union européenne à hauteur de 225 millions d’euros.
C’est la cinquième ligne avec l’Espagne… et la première à être construite depuis trente ans !