La Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Perpignan, la Plateforme Technologique des P-O  et  ses partenaires organisent les 1ères rencontres professionnelles de la filière Plantes Aromatiques à Parfums et Médicinales (PPAM) des Pyrénées-Orientales

 

Jeudi 24 avril 2014

Lycée Agricole de Théza – RN 114 – 66200 Théza

Cette journée permettra aux professionnels de l’amont et de l’aval de la filière de suivre l’évolution des principaux marchés, de créer de nouvelles relations de partenariat commercial et de découvrir des exemples de projet de structuration et d’accompagnement qui permettent de développer cette filière en France.

 

Contact : Josette PUIG – Conseillère en développement d’entreprise – CCI Perpignan – Palais Consulaire – Quai-de-Lattre-de-Tassigny – BP 1094 – 66020 Perpignan Cedex- T. 04 68 35 98 80 – F. 04 68 35 91 06 – www.perpignan.cci.fr

 

Plus sur la manifestation

 

La filière

 

Le marché mondial des PPAM est estimé à 64 milliards $ (Source : L’économiste, 2012) avec plus de 35 000 plantes usitées en industrie. Utilisées en l’état (frais) ou séchées à des fins culinaires ou thérapeutiques,  les PPAM entrent en tant que composants dans la fabrication de cosmétiques, médicaments, en phytothérapie, ou autres produits de santé naturels, et sont aussi la base de produits transformés à haute valeur ajoutée comme: huiles essentielles, absolues, concrètes, extraits secs…

 

La méfiance des consommateurs vis-à-vis des produits chimiques entraîne une croissance de ce marché (recherche de naturalité). Plusieurs secteurs d’activités sont concernés : cosmétique, parfumerie, alimentaire, aromathérapie par cette tendance. Le CPPARM estime en 2012 les échanges mondiaux d’épices et d’aromates à 450 000 tonnes par an dont 150 000 t de poivre.

Le marché mondial des médicaments à base de plantes devrait atteindre près de 33 milliards $ US en 2013, avec un taux de croissance annuel de 11 % (source BBC Research). Pour les produits cosmétiques, celui-ci enregistre une croissance annuelle d’environ 4 % en 2009 et 4,4 % en 2010. Pour les années à venir, les perspectives de croissance seraient en moyenne de l’ordre de 5,5 % soient proches de celle enregistrées entre 2004 et 2007. Pour la parfumerie sélective, l’augmentation du CA a été de 3% en valeur en 2011 et stable en quantité (+0,2%). Pour le marché des plantes aromatiques sèches (sources Euromonitor International), ce marché devrait atteindre 10 300 tonnes en 2015 contre 9 200 tonnes en 2010 et 7 900 tonnes en 2005.

 

Cette croissance s’accompagne de nouvelles tendances comme la prise en compte des problématiques du développement durable, bio équitable, la contractualisation et la relocalisation des productions. Le secteur de la cosmétique bio, à titre d’exemple, est en croissance de +25% de son chiffre d’affaires annuel en France, 250M€ en 2008 soit 3% du marché des cosmétiques. (Source : CPPARM)

 

Cette filière réunit principalement des producteurs, des intermédiaires (fabricants d’huiles et extraits, négociants) et des utilisateurs finaux (cosméticiens, laboratoires pharmaceutiques, parfumeurs,….)

 

Il y a environ 35 000 hectares de ces cultures en France avec plus de 250 espèces de PPAM cultivées.

La production française, bien qu’en butte à la concurrence étrangère, gagne des parts de marchés car une nouvelle stratégie se dessine de la part des industriels qui se rapprochent de la production française au regard de la qualité offerte, de la sécurité d’approvisionnement, du bilan carbone et de la responsabilité sociale.

La demande commerciale se porte sur des produits issus de l’agriculture biologique, en particulier sur les secteurs de l’aromathérapie, cosmétique, tisanerie.

 

La flore du bassin  méditerranéen est riche et offre des conditions pédoclimatiques propices aux cultures de PPAM.  Notre région et le département des P.O en particulier, peuvent s’insérer dans ce marché en mettant en œuvre une filière structurée intégrant des cultures d’espèces endémiques (thyms, romarin, lavande, sauge…) ou d’autres susceptibles d’offrir des produits à très haute valeur ajoutée (iris, narcisse, rose, jasmin, immortelle….).

 

Depuis 25 ans environ, des maraichers du département se sont spécialisé dans la production d’herbes fraiche. En 2013, 23 producteurs catalans cultivent des plantes fraiches à destination de la grande distribution et des grossistes. Ils cultivent sur environ 150 hectares de plein champs et 15 hectares sous abris froid (chiffres non développés Source : chambre agriculture des P.O).

 

Une filière plantes aromatiques sèches (non irriguée) est en création depuis 2010.

La demande commerciale en 2013 a été estimée à 200 Ha de PPAM bio pour les P.O  à destination des marchés huiles essentielles, herboristerie, tisanerie.

L’essor de ce marché peut représenter une voie de diversification pour nos producteurs en particulier les producteurs en zone défavorisés sèche sans possibilité d’irrigation, des perspectives de croissance pour nos entreprises de 1ère et 2ième transformation,  et attirer de nouveaux acteurs stratégiques de cette filière.

 

Suite à une première expérimentation de 1 ha de romarin mise en place par  l’EPLEFPA Perpignan Roussillon à Rivesaltes en 2009, une dizaine de producteurs du département ont planté des PPAM sur leur exploitation sur un total de 5ha.

Un ingénieur de l’Agriculture et de l’Environnement Rémi PROUST, salarié du ministère de l’agriculture, a été missionné de 3 à 5 ans par l’EPLEFPA afin d’accompagner les producteurs dans la phase d’essais culturaux ainsi que pour les essais de distillation (les premiers essais de distillation pour étudier les rendements de différentes variétés de romarin ont eu lieu en décembre 2013 et l’étude est finalisée). L’objectif final du projet de l’EPLEFPA est la création d’une nouvelle filière de production végétale en agriculture biologique dans les Pyrénées-Orientales de la production jusqu’à la mise en marché.

 

 

Le pourquoi de la manifestation

 

Une des pierres angulaires du projet départemental PPAM des P.O repose aussi sur la mise en place d’un alambic départemental support de formation, de démonstration  et prestations  pour l’élaboration d’huiles essentielles. Ce projet de plateforme technologique de transformation s’appuie sur l’opportunité de la mise à disposition d’un alambic par le CG. Le bâtiment devrait être financé par le Conseil Général66, le Conseil régional Languedoc Roussillon,  et le MAAP (Fond CASDAR) et sera implanté sur le site du lycée agricole de THEZA

 

Il est apparu opportun de réaliser une première manifestation pour créer un évènement majeur autour de cette filière en devenir. Transfert LR soutient cette initiative dans les P.O

 

Les cibles principales de la manifestation sont :

–          Les agriculteurs

–          Les intermédiaires (transformateurs et négociants)

–          Les utilisateurs finaux (ex Ocwell)

 

 

Les besoins exprimés

 

–        Ocwell : besoin d’information sur la formulation cosmétique, sur le parfumage (meilleure tolérance possible), sur les actifs (extrait de plantes originaux), sur le potentiel du terroir. Le développement d’un label local serait aussi à étudier.

 

–          les producteurs : besoin de rencontrer des « intermédiaires » et d’informations sur les contraintes et attentes en matière d’approvisionnement, les tendances des marchés ; besoin d’exemple en matière de construction de filière, besoin d’informations sur les moyens d’accompagner et de soutenir les projets, besoin de se faire connaître auprès des acheteurs régionaux et nationaux.

 

 

Les objectifs 

 

– créer un évènement majeur sur cette filière en devenir

– répondre aux besoins exprimés des acteurs (cf ci-dessus)

– sensibiliser et informer les professionnels et structures d’accompagnement sur le potentiel de cette filière, les besoins amont et aval de la chaine de valeur

 

Les objectifs à terme serait de :

– regrouper ces entreprises autour d’un cluster ou réseau pour développer l’activité économique

– créer un nouveau business model pour les producteurs de PPAM en lien avec l’aval de la filière.

 

 

Les partenaires

 

Cette manifestation  est organisée en partenariat avec :

 

–  L’EPLEFPA Perpignan Roussillon : Etablissement Public Local d’Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole (regroupe 5 centres constitutifs :  le LEGTA Garcia Lorca de THEZA + le LPA Claude Simon de RIVESALTES + CFFPPA Pyrénées Roussillon + CFA Agricole des Pyrénées-Orientales+ Domaine pédagogique (Exploitation agricole).

 

SYNDICAT Agricole des Producteurs de PPAM des P.O (SAPPAM) : créé en juillet 2012, ce syndicat regroupe 18 producteurs adhérents en 2013 qui cultivent ou sont en projet de culture de PPAM sèches et fraîches

 

PLATEFORME TECHNOLOGIQUE DES P.O

 

Chambre d’agriculture des P.O

 

Conseil Général 66

 

TRANSFERT LR

 

OCWELL : Antenne régionale de l’association nationale COSMED qui  fédère des entreprises du secteur cosmétiques, huiles essentielles, compléments alimentaires, centres de soins/spa/thermalismes en région Languedoc Roussillon –  regroupe environ 60 entreprises en Languedoc-Roussillon – Présidente lise AGOPIAN

 

Cette manifestation a été préparée avec l’appui et l’implication de Jamal CHAHBOUN dirigeant de l’entreprise PHYTOTAGANTE de TOULOUGES (intermédiaire important de  la filière parfumerie en France – production d’huiles essentielles, d’absolues et concrètes pour la parfumerie et l’aromathérapie).

 


Rejoignez la CCI de Perpignan et des P.O. sur facebook.
http://www.facebook.com/cciperpignan