C’est une évidence : désormais, et grâce à son dynamique maire Jean-Pierre Roméro et à l’équipe qui l’entoure, Port-Vendres est un port incontournable pour nombre de croisiéristes, ainsi que pour tout prestigieux voilier ou Trois-Mâts – tel le célèbre « Le Français » qui a quitté la baie hier – qui naviguant en mer Méditerranée se doit de faire étape sur les quais de Vénus 

 

En une poignée d’années, multipliant les contacts, les animations, les projets, épaulée par la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée, le Département 66 et bien sûr la Chambre de Commerce et d’Industrie des Pyrénées-Orientales (CCI’66), la municipalité de Port-Vendres a su impulser un nouveau style attractif et ambitieux pour renouer avec le rôle historique de ses activités portuaires sans dénaturer le site.

 

 

Mercredi 20 février, Le commandant du navire Le Français avait invité les autorités portuaires à une visite de son bateau en présence du maire, Jean-Pierre Roméro, entouré des élus du Conseil municipal, ainsi que de Michel Moly, 1er vice-président du Département 66, Michel Boussaton, conseiller régional, et de Bernard Fourcade, président de la CCI’66 (photo ci-dessus).

Le succès de la venue de ces magnifiques bateaux, dont le déclencheur fut l’Hermione, se précise et se confirme avec plus de 500 visiteurs en moyenne par jour pour Le Français.

Ceci est de bon augure pour l’évènement « Escale à Port-Vendres » annoncé les 1er, 2 et 3 mai prochains. Que du bonheur pour les port-vendrais, les visiteurs… et l’économie locale !