Aéroport de Perpignan : fréquentation à la baisse

Sous ce titre, #AGISSONS nous communique avec prière d’insérer : « En dix ans, la fréquentation de l’aéroport de perpignan a baissé de 12,2%. En 2005, ils étaient encore 428.811 passagers par an, en 2016, ils ne sont plus que 376 330. Désormais notre voisin « Carcassonne » (département de l’Aude) nous dépasse en fréquentation (392 036 passagers). Alors que de nombreux aéroports de province, voient « décoller » le nombre de voyageurs, Perpignan décline. La faute à qui ? La faute à quoi ? ».

Toujours selon #AGISSONS « les facteurs sont nombreux. La tarification est à revoir, car les prix restent très élevés pour aller à Paris et d’autres destinations. Il y a très peu de vols et de lignes régulières (Perpignan, Charleroi, Marrakech). Les vols saisonniers ne compensent pas le manque à gagner, car seulement cinq destinations sont proposées contrairement à douze pour Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) et dix pour Bergerac (Dordogne).

L’ex Llabanère a tous les atouts pour devenir la destination privilégiée pour des week-ends prolongés. De nombreux Européens du nord, essentiellement des Britanniques, Belges et Néerlandais ont des résidences secondaires sur notre territoire, et il serait intéressant de proposer plus de vols et de villes de départ à cette clientèle.

L’aéroport de Bergerac l’a très bien compris, et propose désormais sept départs pour le Royaume-Uni, afin de  satisfaire les touristes britanniques.

Et #AGISSONS de conclure justement : « Hormis l’impact touristique, Perpignan, offrant peu de lignes vers des pôles décisionnaires et économiques, peu d’entreprises veulent s’installer sur notre territoire, car il est très mal desservi en transport. Rien n’est inéluctable, il faut désormais développer l’aéroport de Perpignan avec une tarification avantageuse et plus de lignes vers l’Europe du Nord ».