À l invitation du président de l’Université Perpignan Via Domitia (UPVD), Fabrice LORENTE, hier matin les forces économiques du pays catalan été rassemblées afin de visiter les plateformes de recherche et les laboratoires de leur université.

Des représentants de l’UPE’66 (l’Union Pour l’Entreprise des Pyrénées-Orientales), le président de l’Agence de Développement Economique Pyrénées-Méditerranée Invest (ADE-PMI), Laurent GAUZE, d’éminents chercheur et des responsables de laboratoires, chacun était présent afin de souligner la nécessité du partenariat entre le monde de la recherche et celui de l’entreprise. Des membres élus de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de Perpignan et des P-O participaient également à cette ambitieuse réunion : MM. FONT, MéLIDONIS, PEREZ et GAUZE.
Raymond BRUNET, président de l’IAE (l’Institut d’Administration des Entreprises) et past président de l’UPE’66, se félicitait à cette occasion de la rencontre de l’excellence universitaire et de l’intelligence économique. En effet, Alexis MELIDONIS remarquait que « seule cette conjugaison permettra à notre département d accéder au niveau économique qu’il mérite. »

L’activité des laboratoires et des plateformes de recherche éminemment liées aux ressources naturelles de notre département, permet d’en démontrer tout son intérêt pour la recherche mais également « tout l’ intérêt qu’elle représente en matière économique pour le développement du pays ». J-M PEREZ, membre du bureau de l’UPE et président de l’IUT, soulignait la nécessité de maintenir la synergie entre la recherche et les formations de plus courte durée qui s’appuyait également sur celle-ci.
Le past président de l’UPE, Jacques FONT, saluait l’intelligence de la tenue de cette réunion qui permettait à chacun de se rendre compte de la grande qualité de laboratoire de l’université de Perpignan ainsi que de la diversité de ces derniers.
Fanny BOURDOURESQUE, membre du bureau de l’UPE’66, ainsi que Laurent GAUZE considéraient qu’il convenait « de réitérer l’expérience en direction d’un public plus élargie à fin que chacun connaisse et s’approprie l’excellence de l’université de Perpignan et la chance qu’elle représente pour le développement de son monde économique ».