Le Rivesaltais Laurent Gauze, 39 ans, marié et père de deux enfants, collaborateur de Raymond Mitjavila, chef d’entreprise et conseiller élu de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Perpignan et des Pyrénées-Orientales dans l’équipe du président Jean-Pierre Navarro, a été élu, dans l’après-midi du jeudi 15 décembre 2011, président du conseil d’administration de Pyrénées Roussillon Invessement (PRI).

Laurent Gauze succède à Jean-Claude Cornet, lequel avec succédé à Pierre Branle qui lui-même avait remplacé Bernard Vergès du nom des célèbres établissements perpignanais. Présent en 1998 sur la liste des régionales conduite avec succès par Mme Arlette Franco (RPR), alors maire de Canet-en-Roussillon, il a également été le suppléant de Mme Marie-Cécile Pons, en 2008, sur le canton VI (centre ville) de Perpignan.

Créé le 1er juillet 1991, PRI est un fonds de « capital risque » départemental, alimenté pour partie par la CCI de Perpignan, en tant qu’actionnaire de référence et des établissements financiers (notamment le Crédit Agricole et la Banque Populaire), en tant qu’actionnaires principaux. Son conseil d’administration est composé de 12 membres. Il a pour mission de déterminer les orientations de l’activité de PRI et de veiller à leur mise en oeuvre. Sous réserve des pouvoirs expressément attribués à l’assemblée générale et dans les limites de l’objet social, le conseil d’administration peut aussi se prévaloir de saisir toutes les questions intéressant la bonne marche de PRI et régler les affaires concernant la Société.

Lors du dernier exercice, parmi ses nombreuses activités, on relève que PRI s’est notamment investi dans les entreprises et secteurs suivants…

– Blanchisserie artisanale du Canigou

– Coldway

– Deyco

– Pure Environnement (GAEA Groupe)

– Groupe Cat Studios

– Rayon d’Or

– Société Tolerie industrielle

– Seal France

– Les Editions Célestina (La Semaine du Roussillon).

D’autres champs d’intervention sont possibles, comme le partenariat récent établi via la Société Tolerie Industrielle avec la section BTS du lycée Pablo Picasso, à Perpignan, pour améliorer l’automatisation de la poinçonneuse à commande numérique trop souvent encombrée…