A la tribune : Romain GRAU, député, entouré de Laurent GAUZE (sur sa droite) et du Préfet VIGNES, entre autres personnalités présentes à ce grand rendez-vous de l’économie départementale provoqué par la CGPME’66 et auquel ont participé de nombreux décideurs et décisionnaires.

 

La CGPME’66 a su organiser un très bel événement dans le monde économique des Pyrénées-Orientales, en accueillant le président national de ce syndicat historique et défenseur des PME (Petites et Moyennes Entreprises) françaises depuis des décennies, François ASSELIN.

Le président départemental, Bernard MASSAS, a su démontrer une grande capacité à fédérer l’ensemble des acteurs économiques du Roussillon, que ce soit le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie des P-O (la CCI’66), Bernard FOURCADE, le président de l’Agence de Développement Economique Pyrénées-Méditerranée Invest (ADE-PMI), Laurent GAUZE, le président de la Fédération départementale du Bâtiment, Guy DURAND, et son prédécesseur, Jean-Jacques PLANES, ou encore Alexis MéLIDONIS, le président de l’Union Pour les Entreprises (UPE)… Les services de l’Etat, en la personne du représentant du Gouvernement dans le département, le préfet, Philippe VIGNES, ont exprimé le fait que le développement économique était une priorité nationale et que nous étions tous conscients que ce développement passera par les PME.

Jacques COLOMINES, le directeur de la DIRECCTE par sa présence a aussi démontré que l’Etat était de plus en plus à l’écoute des entreprises.

La venue du président François ASSELIN « a été un grand honneur pour notre département et la preuve que nous apparaissons de plus en plus sur les chemins de l’économie dans notre pays », s’est félicité Romain GRAU (LREM/ La République En Marche!), député de la 1ère circonscription des P-O, conseiller départemental.

Cette réunion a été l’occasion aussi de faire un point sur les réformes engagées que ce soit la réforme du Code du travail ou la réforme de la fiscalité pesant sur les entreprises ou sur les réformes à venir, comme la loi croissance sur les PME, la réforme de l’assurance chômage ou la réforme de la formation professionnelle…