Assemblée générale de la CAPEB, Ségolène Neuville, députée, à la tribune aux côtés des artisans et d’autres élus.

La CAPEB a tenu son assemblée générale annuelle ordinaire, hier en fin d’après-midi à Perpignan, dans les salons de l’hôtel-restaurant La Villa Duflot.

A 17h 30, Marc Francisco et Jean-Philippe Jacquemet se sont succédé pour présenter aux adhérents respectivement le rapport d’activité et le bilan financier.

Une heure plus tard, les travaux ont concerné divers thèmes d’actualité, dont : « Les artisans du Bâtiment et la crise, quelques pistes pour s’en sortir ! » ; « Carnet de commande en berne, trésorerie en souffrance, quelles sont les solutions adaptées aux artisans ? » ; « Concurrence déloyale, accès difficile aux marchés publics, des efforts à faire et des solutions à mettre en oeuvre » ; « Les nouveaux marchés sont-ils une réalité et peuvent-ils permettre d’anticiper la sortie de la crise ? »

La députée de la 3ème circonscription des Pyrénées-Orientales, Ségolène Neuville (PS), par ailleurs conseillère générale (canton Perpignan V), animait l’une de ces tables rondes, aux côtés d’Elie Puigmal (PS) et de Georges Armengol (sans étiquette), également conseillers généraux, respectivement des cantons de Saint-Estève et de Saillagouse.

Au premier rang du public, parmi diverses personnalités, étaient présents Romain Grau, conseiller municipal délégué de la Ville de Perpignan, en charge de la Délégation aux Affaires économiques de Perpignan-Méditerranée Communauté d’Agglomération (PMCA), et de Fabrice Rallo, directeur de cabinet du président de PMCA, représentant justement Jean-Paul Alduy, par ailleurs 1er adjoint au maire de Perpignan.

Vers 20h pouvait débuter le dîner de gala.