Le journal L’Indépendant (propriété du groupe de presse Sud Ouest à Bordeaux via le groupe Les Journaux du Midi), sera absent des kiosques les 8, 9 et 10 octobre prochains.
Les salariés réunis ce vendredi matin, devant le siège L’Indépendant à Perpignan, ont voté massivement la grève pour dénoncer le plan social imposé par la direction du groupe Les Journaux du Midi – Centre Presse, L’Indépendant, Midi Libre, Terres Catalanes, Terres de Vin… – et qui supprime une quarantaine de postes pour le seul titre L’Indépendant.
Dans les départements de l’Aude et des Pyrénées-Orientales, où il est diffusé et où il est le titre N°1, L’Indépendant emploie 175 personnes, dont quelque 80 journalistes.
Pour le syndicat professionnel SNJ, « ce plan représente en fait la continuité du démantèlement de L’Indépendant, après le départ des rotatives et de certains services commerciaux (…). Une fois ce démantèlement abouti, L’Indépendant ne sera plus qu’une agence de Midi Libre (…) ».
Les journaux Centre Presse (à Rodez) et Midi Libre (à Montpellier) sont également concernés par cette vague de licenciements, puisque au total le plan social annoncé débouche sur la suppression de 158 emplois, dont une quarantaine donc dans l’Aude et les P-O. Dans ce dernier département, de source officieuse mais généralement bien informée, il serait question de fermer les agences d’Argelès-sur-Mer et de Céret.