Dans le cadre des Journées Européennes des Métiers d’Art qui se déroulent du 2 au 6 avril, l’association Union des Savoir-Faire organise une table ronde le 3 avril 2014 à 16h au Centre Del Mon, 35, Bl. St Assiscle – 66000 Perpignan.

Thème : Les enjeux et l’avenir des métiers d’art sur le département des Pyrénées-Orientales.

« Nous invitons les responsables locaux, territoriaux, les collectivités et toute autre personne à venir dialoguer autour de cet enjeu majeur.

Les Pyrénées-Orientales se trouvent dans une situation économique complexe et délicate alors que nous accueillons plus de 4 millions de touristes et 4 millions d’excursionnistes (source CCI 66) chaque année.

L’artisanat d’art a besoin d’être reconnu et encouragé par la création de marchés consacrés uniquement aux métiers d’art. Une manière très concrète d’encourager nos concitoyens à faire évoluer leurs choix de consommation et à privilégier la création locale de qualité. Cette initiative doit permettre de développer un enrichissement supplémentaire pour le tourisme, secteur également en pleine évolution, afin d’élargir le rayonnement culturel du département.

Ce secteur professionnel est une ressource interne d’attractivité économique, touristique et culturelle, notamment en ce qui concerne l’ancrage territorial, la notion et le développement de circuit court. Il s’agit d’une prise de conscience qui s’oppose à l’idée de la surconsommation et du « tout jetable ».

1-Pourquoi les professionnels des métiers d’art sont-ils minoritaires sur les marchés locaux qui accueillent de nombreux revendeurs ? Comment des professionnels peuvent-ils financer la location d’un chalet de Noël ? Dans le cadre d’une Économie Sociale et Solidaire développée par les collectivités, comment ce lien de solidarité est-il prit en considération ?

2-Comment les nouveaux élus, tous désireux de défendre la valorisation économique des Pyrénées-Orientales, peuvent-ils apporter une solution concrète pour promouvoir : nos savoir-faire ainsi que notre économie locale et non-dé localisable ?

3-Comment les professionnels des métiers d’art peuvent-ils concurrencer la grande distribution ?

Nous espérons qu’après les élections municipales, chaque personne trouvera le même engouement que durant la campagne électorale pour venir témoigner de son engagement en faveur des artisans des métiers d’art ».