Jacques Cresta (PS), député de la 1ère circonscription des P-O, vice-président du Conseil régional, informe « Qu’à l’occasion des questions au gouvernement du mardi 31 mars 2015, à l’Assemblée Nationale, Carole Delga, secrétaire d’Etat en charge du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire a annoncé qu’un décret annonçant la liste des Indications Géographiques Protégées serait publiée dans les très prochains jours. Elle a précisé que le Grenat de Perpignan serrait reconnu comme un IGP ».
Ceci fait suite au travail commun, entamé il y a deux ans, par l’Union Patronale des Artisans, le syndicat des Joailliers et Bijoutiers et relayé par le député Jacques Cresta, qui à l’occasion de plusieurs réunions au ministère des finances avait plaidé en faveur de cette reconnaissance et de ce classement d’abord auprès de Sylvia Pinel puis de Carole Delga. La secrétaire d’Etat était d’ailleurs venue dernièrement dans les Pyrénées-Orientales afin d’apprécier le travail d’orfèvrerie ancestrales des artisans sur le Grenat et son sertissage en or qui en font des pièces uniques.  Cette reconnaissance en IGP permettra de défendre juridiquement ce produit et cette manière de le travailler et d’éviter ainsi toute contrefaçon. Même si comme le reconnaît le parlementaire il sera nécessaire de revoir certaines prescriptions techniques de l’IGP pour satisfaire pleinement l’ensemble des professionnels.
Cette décision est une très bonne nouvelle pour notre savoir faire et une juste reconnaissance de la qualité du travail de nos artisans.
(PHOTO D’ARCHIVES)