Les trente-six maires de Perpignan-Méditerranée Communauté d’Agglomération (l’agglo PMCA), présidée par Jean-Paul Alduy (Parti radical), de par ailleurs 1er adjoint de la Ville de Perpignan, viennent d’adresser une lettre ouverte à l’attention du président du Directoire des Journaux-du-Midi, Alain Plombat.
« Monsieur le Président,
Les représentants des trente-six communes de l’Agglomération Perpignan-Méditerranée et leurs 255 000 habitants viennent de prendre connaissance de l’annonce du dramatique plan social de votre groupe qui touche trente emplois à Perpignan notamment au journal l’Indépendant ainsi qu’à l’édition locale du Midi Libre. Trente familles sont ainsi menacées par le chômage et la précarité fragilisant le tissu économique de notre Agglomération.
Plus que jamais, notre société a l’impérieuse nécessité de maintenir l’existence d’une presse écrite active, libre, indépendante, proche des territoires et des citoyens, évitant ainsi les réflexes identitaires et le repli sur soi-même.
L’Indépendant de Perpignan et des Pyrénées-Orientales représente pour nos habitants, le journal historique du pays Catalan et le plus ancien des titres de la presse française (1846). C’est donc avec une immense émotion que cette nouvelle a été ressentie par notre population qui ne peut se résoudre à la disparition programmée d’une presse locale ouverte sur le monde tout en étant proche des citoyens.
On ne peut que redouter, par la réalisation de ce plan social, une disparition des moyens techniques et éditoriaux locaux au profit d’une centralisation de l’information néfaste à l’intérêt particulier de notre Agglomération dans sa dimension transfrontalière et de fraternité entre les peuples riverains de la Méditerranée.
Vous remerciant par avance de bien vouloir reconsidérer vos lourdes décisions, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à notre volonté commune de défendre la liberté de la presse quotidienne régionale et son indépendance »
.
Signé : Jean-Paul Alduy, Jean-Marc Pujol (Perpignan), Bernard Dupont (Canet-en-Roussillon), Alain Ferrand (Port-Barcarès), Robert Vila (Saint-Estève), Fernand Siré (Saint-Laurent-de-la-Salanque), André Bascou (Rivesaltes), Jean Vila (Cabestany), Jean-Paul Batlle (Bompas), François Calvet (Le Soler), Pierre Roig (Sainte-Marie-la-Mer), Louis Caseilles (Toulouges), Jean-Louis Chambon (Canohès), François Rallo (Saleilles), Louis Carles (Torreilles), Daniel Mach (Pollestres), Jacqueline Irles (Villeneuve-de-la-Raho), Jean-Paul Billes (Pézilla-la-Rivière), Gérard Bile (Espira de l’Agly), José Lloret (Villelongue-de-la-Salanque), Patrick Got (Baho), Louis Puig (Ponteilla), Jean-Claude Torrens (Saint-Nazaire), Gilles Foxonet (Baixas), Anne Bertran (Saint-Féliu-d’Avall), Michel Montagne (Saint-Hippolyte), Roger Ferrer (Estagel), Roger Rigall (Llupia), Henry Baptiste (Peyrestortes), Jacques Marrassé (Villeneuve-de-la-Rivière), Guy Ilary (Tautavel), Jean-François Carrère (Opoul-Périllos), Théophile Martinez (Cases-de-Pène), Jacques Raynaud (Vingrau), Jean-Luc Garrigue (Montner), Claude Alibert (Cassagnes) et Paul Schramm (Calce).