Depuis hier, les salariés du quotidien départemental L’Indépendant, journalistes en tête, tentent de mobiliser les élus politiques de l’Aude et des Pyrénées-Orientales, face à la crise sociale historique que traverse le groupe Les Journaux du Midi (LJdM), composé des titres Midi Libre, L’Indépendant, Centre Presse, Terres Catalanes, Terre de Vins
C’est ainsi qu’ils ont commencé à remettre aux maires, notamment concernés par la diffusion de L’Indépendant, la lettre suivante, sous le titre « L’Indépendant en danger »…
« A vous, élus des départements des Pyrénées-Orientales et de l’Aude, ce vendredi 7 octobre 2011, un plan social est annoncé à L’Indépendant. Il concerne la suppression de trente postes, soit 20% de l' »ffectif global du journal.
Trois services sont supprimés : Informatique, PAO, Administration. Et ce n’est qu’un début…
Comme nous, vous êtes particulièrement attachés à l’information locale qui se trouve désormais directement menacée.
Déjà sinistrés sur le plan économique, nos deux départements perdraient un relais d’opinion essentiel au bon fonctionnement de la démocratie si nous ne faisons pas barrage à ce plan.
Nous comptons donc sur votre appui : par votre présence vendredi matin à 9 h 30, au siège de L’Indépendant, 2 boulevard des Pyrénées à Perpignan ; et par un courrier de soutien que vous pouvez nous adresser par mail à l’adresse suivante : csabouraud@gmail.com
Les salariés de L’Indépendant, le plus vieux quotidien de France (créé en 1846), comptent sur votre large mobilisation. Merci ».