C’est le journal Les Échos daté de ce lundi 6 juin 2011, qui le confirme en page 26, sous la plume de son correspondant à Bordeaux, Frank Niedercorn : « Après s’être débarrassé de S3G, sa filiale de journaux gratuits, le Groupe Sud Ouest poursuit les restructurations. L’entreprise, dirigée par Jean-Pierre Jeantet, a prévu de s’attaquer au redressement des Journaux du Midi, rachetés au Monde pour quelque 90 millions d’euros en 2007. Le groupe de presse de Montpellier – Qui édite Midi Libre, L’Indépendant et Centre Presse – est en effet à la peine. La diffusion des trois titres est en diminution sensible. En particulier son titre phare, Midi Libre, a vu ses ventes reculer de 2,1% à 137 000 exemplaires en 2010 selon l’OJD. Et les recettes publicitaires sont aussi en baisse. Comme parallèlement les coûts augmentent, notamment le prix du papier, les Journaux du Midi ont vu leur situation financière se dégrader. Résultat, un endettement de 16,6 millions d’euros pour une trésorerie disponible de 14,2 millions d’euros, se sont vu expliquer les représentants du personnel (…) ».
En conséquence, le groupe Sud Ouest exige désormais des économies « à hauteur de dix millions d’euros d’ici à 2014 ».
La restructuration qui s’annonce pourrait être lourde en terme d’emploi, puisque jusqu’à 250 des 1 060 salariés des Journaux du Midi pourraient être concernés par un plan social… Un conseil de surveillance doit se tenir ce vendredi 10 juin 2011.