Comme nous l’avions annoncé dans ces mêmes colonnes, le Groupe Sud-Ouest a provoqué un comité d ‘entreprise extraordinaire, à la veille de ce long week-end de la Pentecôte, vendredi dernier, afin de faire le point sur la situation économique et sociale au sein du groupe Les Journaux du Midi  (Midi Libre, L’Indépendant, Centre Presse, Le Journal de Millau, Terres catalanes, Terre de vins…). propriété du Groupe Sud-Ouest.

De source interne au Groupe, la direction aurait bien confirmé « la mauvaise santé économique des Journaux du Midi » et continuerait « d’envisager de supprimer des postes et des emplois » pour remettre l’entreprise de presse à flot. Reste qu’aucune date et, surtout, aucun chiffre n’ont été révélés concernant le nombre de licenciements susceptibles d’être engagés, pas plus d’ailleurs que cette même direction n’a évoqué les secteurs ciblés par le plan social plusieurs fois annoncé dans la presse écrite nationale (Le Figaro, Les Echos)…