Relevé dans le quotidien économique national, Les Echos, daté de ce lundi 21 novembre 2011, en page 5…

« Laissant 1 650 salariés sur le carreau, la mise en liquidation il y a une quinzaine de jours de la COMAREG, éditeur de journaux gratuits d’annonces (Paru – Vendu…),représente sans doute l’un des plus gros plans sociaux de l’année, éclaté sur tout le territoire. La filiale du Groupe Hersant Media avait déjà procédé, avant l’été, à 758 licenciements. Les journaux payants ne sont pas épargnés : les Journaux du Midi – Midi Libre (Montpellier), L’Indépendant (Perpignan), Centre Presse (Rodez)… – ont annoncé un pan de départs volontaires de 158 salariés ; le plan de relance du Parisien/ Aujourd’hui en France prévoit 48 départs ; le propriétaire de France Soir veut licencier 89 salariés ; La Tribune négocie un plan de départs de 17 salariés… et MONDATORI France a entrepris un PSE (37 postes). Les imprimeries – Le Monde, Helio Corbeil) souffrent aussi ».