Selon le quotidien Les Échos daté du mercredi 6 juillet 2011 :

– « L’éclatement de la bulle immobilière espagnole a laissé des séquelles. Fin 2010, on dénombrait près de 700 000 logements neufs invendus, principalement dans les régions de Valence, en Andalousie et en Catalogne. Mais, pour la première fois depuis 2005, ce chiffre a reculé (très légèrement toutefois : – 0,08%). En 2010, les ventes dans l’immobilier ont augmenté de 5,9% ».