On se souvient que le bruit a couru, la semaine dernière, propagé par les milieux viticoles de la Côte Vermeille, comme quoi le Président de la République Française, Nicolas Sarkozy, pourrait enfin venir dans le département, le samedi 29 novembre 2011 ?, pour inaugurer la nouvelle – et très avantgardiste – cave centralisatrice du GICB (Groupement Interprofessionnel du Cru Banyuls)…

A ce jour, ni le cabinet du préfet des Pyrénées-Orientales, ni Jean Rède (maire UMP de Banyuls-sur-Mer), ni Mme la députée de la 3ème circonscription, Jacqueline Irles (UMP), de par ailleurs maire de Villeneuve-de-la-Raho et vice-présidente de Perpignan-Méditerranée Communauté d’Agglomération (l’agglo PMCA), ni le président départemental de l’UMP, François Calvet, sénateur-maire de Le Soler et vice-président de PMCA, pas plus d’ailleurs que le Secrétaire départemental de l’UMP, Gilles Foxonet, maire de Baixas et vice-président de PMCA ; n’ont eu confirmation de la venue à Banyuls-sur-Mer dans quinze jours maintenant du Chef de l’Etat.

Pourtant, selon les observateurs, cette visite « serait dans la logique », puisque le 66 est le seul département de la région administrative Languedoc-Roussillon que Nicolas Sarkozy n’a pas encore « rencontré » dans le cadre de ses nombreux déplacements sur le terrain en province (actuellement jusqu’à trois par semaine). Pourtant, encore, toujours selon les dires de ces mêmes observateurs, « le fait d’aller se frotter au monde viticole à quelques mois de la présidentielle ne pourrait être que bien vu aux yeux de la profession »… Précisons encore et encore que Jean-Michel Solé, président du GICB qui s’apprête à mettre fin à son mandat, a écrit il y a désormais plus d’un mois un courrier dans ce sens pour inviter le Président de la République à venir en Côte Vermeille… Enfin, il faut rappeler que dans cette opération, la réalisation de cette cave centralisatrice du GICB d’un coût de 12 millions d’euros, l’Etat a été le principal financier.