Environ 400 personnes étaient présentes, ce lundi 16 septembre 2013, en début de soirée, dans la zone d’activités d’Argelès-sur-Mer, pour l’inauguration du centre commercial Athlantis, réalisé par André et Romain Athaner, père et fils (photos ci-dessous).

A l’image de Bernard Carbonnell (immobilier), Jacques Font (cinéma Castillet), Stéphane Sésé (Square Partners SA), Brigitte de Sars (CGPME), Guy Llobet (Sydetom’66), Gabriel Velarte (Pépinières Gabiani), François Galabert (UMIH), Robert Cavalere (CCI)… beaucoup, beaucoup de chefs d’entreprises, de responsables d’établissements bancaires, de dirigeants de sociétés, de décideurs consulaires dans les milieux économiques roussillonnais, etc.-etc., s’étaient déplacés sur les lieux, démontrant ainsi le dynamisme de la commune : d’ailleurs, pas moins de vingt-et-un membres du conseil municipal présidé par le député Pierre Aylagas (PS) s’étaient associés à l’événement, en présence de l’ancien maire et conseiller régional Jean Carrère (PS), ainsi que de Michel Moly (PS), 1er vice-président du Conseil général et maire de Collioure, Jean Vila (PCF), vice-président du Conseil général, maire de Cabestany, vice-président de l’Agglo (PMCA) et président de la MLJ’66, Yves Porteix, maire de Sorède, Francis Manent, maire de Saint-André…

Michel Moly, Pierre Aylagas, Jean Carrère et Jean Vila.

Le centre commercial Athlantis, qui borde la rue des Flamants Roses, face à la brasserie Cap d’Ona, c’est six boutiques, dont trois enseignes (parmi lesquelles le célèbre pâtissier-chocolatier Espi) nouvelles sur Argelès : un phénomène commercial que le maire n’a pas manqué de relever dans son discours. Pierre Aylagas, après avoir longuement insisté sur la belle réussite de l’entreprise Athaner« André Athaner est un personnage central dans notre ville d’Argelès-sur-Mer ! » a-t-il martelé – a énuméré les projets et grands chantiers locaux en cours de réalisation et/ ou d’achèvement qui ne manqueront pas de positionner la commune dans une stratégie économique sans précédent : « Nous sommes ici, dans cette galerie marchande que nous inaugurons aujourd’hui, au cœur d’un parc d’activités qui annuellement réalise un chiffre d’affaires supérieur à 159 millions d’euros. L’an prochain, la communauté de communes Albères/ Côte Vermeille s’agrandira, s’enrichira de trois autres communes (Elne, Ortaffa et Théza). Puis, André Athaner vient de l’annoncer, il y a ce projet d’un complexe cinématographique à l’image du Castillet de Perpignan (NDLR, dont les promoteurs assurent qu’il créera une centaine d’emplois). En 2015, Argelès-sur-Mer aura enfin son lycée, pour accueillir 1 300 élèves… ».

Le député-maire Pierre Aylagas récupérant une partie du fameux ruban tricolore inaugural.

S’adressant plus particulièrement aux chefs d’entreprise : « Venez !, leur a-t-il dit. Venez !, je vous encourage à investir sur Argelès-sur-Mer. Là est l’Avenir. La commune possède de nombreux atouts. Vous êtes en train d’en découvrir un en ce moment. Ce parc d’activités, jour après jour, s’affirme comme un poumon économique d’Argelès-sur-Mer, de tout un territoire porteur d’avenir ».

Mais Pierre Aylagas s’est voulu également très rassurant pour les Argelésiens : « Que ce soit bien clair, ce sont les porteurs du projet, je pense là au cinéma, qui paieront la route ! Qui paieront les accès. Pas question pour les Argelésiens de mettre la main à la poche. Il s’agit d’un projet privé, ceux qui le portent doivent en assumer tous les financements. La route comprise ».

Plus loin dans son intervention, le maire d’Argelès-sur-Mer a rappelé son souci constant de rééquilibrer la vie économique et sociale du bourg-centre. Il a dit en substance : « Je sais, je n’oublie pas qu’il y a des commerces dynamiques dans le village, qu’il y a des commerçants qui s’activent pour continuer de faire battre quotidiennement le cœur de notre commune. Dès l’année prochaine, nous allons engager un vaste plan de réaménagement urbain dont ils seront les principaux acteurs et bénéficiaires avec tous nos concitoyens (…). Ils peuvent être confiants, je ferai tout pour redynamiser le centre historique du village (…) ».

 

« Espi » à Argelès-sur-Mer : Fabrice Villard, Franck Borelle et Pascal Métivier.