André Bonet, fondateur et président du Centre méditerranéen et de littérature (CML), est un homme comblé, heu-reux !

Hier encore, à Thuir d’abord puis à Saint-Cyprien, aujourd’hui à Canet-en-Roussillon, le pacours littéraire qu’il avait organisé pour ces deux journées, avec bien sûr l’équipe du CML et les partenaires concernés – le Centre hospitalier et la commune de Thuir, la Ville de Saint-Cyprien, la Ville de Canet-en-Roussillon et le complexe hôtelier de thalassothérapie Les Flamants Roses à Canet-plage – a connu non seulement un sans faute dans son déroulement, mais en plus un succès d’affluence et d’estime particulièrement remarquable.

Tout a commencé, à Thuir, avec la remise du 1er Prix Folire, à Alain Llense, puis les séances de dédicaces se sont succédé des Aspres au littoral, avec la foule des lecteurs et des curieux venus échanger quelques bons mots avec le lauréat du jour (et de l’année !), certes, mais également avec l’écrivain-journaliste Patrick Poivre d’Arvor (PPDA), qui parrainé cette première.

Sur notre photo (Caroline Morel-Geoffroy) : repas décontracté au restaurant « Le Melrose », à Saint-Cyprien plage, en compagnie donc de Patrick Poivre d’Arvor et d’André Bonet, ainsi que du maire de Saint-Cyprien, Thierry Del Poso et son épouse, sans oublier Alain Radondy (CML).