En ce samedi 9 novembre 2019, hier, le Foyer rural avait revêtu tous ses apparats. Les beaux livres, en valaient vraiment la peine. Le marché sur la place, semblait présenter un avant-goût de cette magnifique journée. En effet, elle s’annonçait belle pour les Saint-Paulais, mais aussi pour tous les habitants de la vallée et bien au-delà

La lecture, les livres, des mots qui s’ajoutent les uns, les autres, pour construire des phrases, qui racontent des histoires, qui inventent des romans. Des mots, qui font briller les yeux d’émotions, émerveillent les esprits, forment une pensée, consolident les caractères s’ils ne les forment. La lecture, un moyen de s’évader dans un monde que l’on peut choisir.

Plein succès pour la 4e édition

« Plus de 60 participants. En progression constante depuis sa création. » Voilà ce que devait nous confier Audrey JAMMET, maire-adjointe en charge de la Culture. Si les auteurs sont une majorité du département, d’autres, voisins de l’Aude, sont également venus à ce rendez-vous automnal et annuel.
Rencontre très éclectique, qui passe de l’autobiographie au roman policier en faisant une excursion dans l’histoire et la présentation de notre magnifique chaîne de Pyrénées. C’est ainsi que Daniel REES s’adresse aux randonneurs, mais aussi à tous les amoureux de la montagne. Rien d’étonnant pour Daniel d’aimer raconter cet environnement. En vivant à Taurinya, il ne saurait en être autrement.
Tout comme Michel BARBE, avec « Quand la tramontane soufflait dans les haubans », qui vient nous expliquer la folle entreprise de Latécoère, de transporter le courrier par avion. Les tests sur les hydravions étaient effectués à Saint-Laurent. C’est ainsi que Mermoz, Saint-Exupéry ont eu l’occasion de découvrir notre département.
Ou encore, Isabelle CALLIS et son éditrice Alexandra, présentant une auto-biographie du papa d’Isabelle. Pour cette dernière, une certitude : notre département et plus particulièrement Banyuls, sont, non seulement une source d’intérêt, mais un univers ou Isabelle va puiser son inspiration et il faut bien dire que c’est une réussite. Bonne continuation !
Mais c’est aussi Karine de Thuir et sa librairie généraliste, bien présente pour ces 4e rencontres.
Nous ne pouvons évidemment pas, faire l’inventaire de tous les auteurs. Mais la présence de Farid ZAFRANE ne peut être passée sous silence. Se posant la question « pourquoi tous ces conflits de par le monde », Farid, prenant en compte cette réflexion, retrace dans un de ses écrits, la présence militaire de la France en Afrique de 1830 à nos jours. Conférencier, il sera présent avec d’autres, au Palais des Rois de Majorque le 17 avril 2020. Une date à retenir.

« La culture, c’est un choix »

Jacques BAYONNA, premier magistrat de Saint-Paul-de-Fenouillet, devait en préambule, nous présenter les efforts faits avec son Conseil municipal dans le sens de l’animation, mais aussi et surtout, dans celui de la culture. Cette orientation, immanquablement, a des retombées économiques. C’est ainsi que « L’automne du livre » est né. Belle réalisation, qui montre la richesse de notre département en matière d’auteurs, mais aussi qu’il est possible, lorsque la volonté existe, de faire vivre la culture dans le milieu rural, devenant une vitrine pour ceux qui ont l’écriture au cœur. Que la culture, n’est pas réservée à une élite vivant en ville. Nous apprenons aussi, que le budget « animation et culture », a été multiplié par deux. Cet acte volontaire permet au maire de dire : « La culture, c’est un choix ». Nous partageons ce choix.
Audrey JAMMET, quant à elle, devait préciser que les auteurs apprécient cette initiative. Alors que les inscriptions sont de leur fait, ils sont toujours plus nombreux à venir. Nul besoin d’autres commentaires, pour comprendre que cette initiative est un succès.
Un dernier mot pour conclure. Vivement la 5e édition de « L’automne du livre ».

 

Pour d’autres informations : bibliothèque municipale – tel : 04 68 51 34 71.

 

 

Joseph JOURDA