La dynamique équipe de la Culture de Saint Paul de Fenouillet nous a présenté une pertinente troisième édition du salon du livre « l’automne du livre » réunissant 42 auteurs parmi lesquels Caroline Loeb, Philippe Georget, Jean-René Augé, Elisabeth Molina et Caroline Chemarin, et mis Charles Trenet à l’honneur.

Dans la très belle et très art deco salle de cinéma du foyer rural que le PAD, par l’intermédiaire de Philippe Latger, a su vanter les mérites, Vincent Lisita dépeint un Charles Trenet sous un angle inédit.

Il a présenté son livre La vie qui va (Editions Robert-Laffont), œuvre posthume de deux créateurs de génie, Trenet et Cabu. Ce livre réalise l’un des derniers rêves de Cabu : illustrer un recueil des meilleurs textes de Charles Trenet en dehors de ses chansons. Son intervention, animée par André Bonet, Président du CML et agrémentée de photos a été appuyée par le spectacle du chanteur Hugues Di Francesco.

L’influence Bausilienne

Suite au vibrant hommage rendu au poète Albert Bausil, mentor de Charles Trenet, le chanteur catalan Hugues Di Francesco prépare un spectacle sur le fou chantant. Intitulé « Charles Trenet, le Coq Chantant » en référence au journal « le Coq catalan » le concert de saint Paul de Fenouillet, pose les bases du futur spectacle qui, au delà du simple tour de chant, prendra une dimension entre pédagogie, anecdotes et explications de textes. Hugues Di Francesco, accompagné au piano de Julien Lebart (rappelons-le, pianiste de Cali et intervenant aux rencontres d’Astaffort aux côtés de Francis Cabrel), nous livre une belle performance sur un Charles Trenet imprégné de l’influence Bausilienne et de ses jeunes années perpignanaises. Pour Hugues Di Francesco, « on a abordé Charles Trenet de la meilleure manière qu’il soit : par son histoire, sa jeunesse à Perpignan, par Albert Bausil ! Personne n’a abordé la plus française des stars internationales comme Vincent Lisita qui a relaté la vie de l’artiste avec des données datées, des faits et un travail précis d’historien ». Hugues Di Francesco et Vincent Lisita parlent et regardent Charles Trenet avec les mêmes yeux. Une association entre ces deux artistes qui, gageons-le, nous en apprendra beaucoup sur le Fou Chantant car c’est ce qu’il s’est passé à Saint-Paul ce très instructif, hier samedi 10 novembre.

 

 

De gauche à droite : Julien Lebart, Hugues Di Francesco, Daniel Gasull et Vincent Lisita