Porté par la Région Languedoc-Roussillon, le Prix Méditerranée des Lycéens (PML) a été créé il y a 20 ans par le Centre Méditerranéen de Littérature pour favoriser l’accès à la culture littéraire des lycéens de notre région. Grâce au soutien de la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon, co-fondatrice du prix, des rencontres sont organisées dans chaque département avec l’un des cinq candidats au prix.
Cette manifestation qui a pour objectifs de sensibiliser, avec le Rectorat et Languedoc-Roussillon Livre et Lecture, les élèves à l’univers du livre, de promouvoir la lecture en milieu scolaire tout en permettant aux élèves des classes de seconde de découvrir une littérature contemporaine et de rencontrer certains auteurs. Le nombre d’établissements de la Région intéressés par cette initiative augmente d’année en année, preuve de l’intérêt grandissant porté à la lecture par les jeunes lycéens. Habituellement plus d’une cinquantaine, ils sont soixante lycées à s’être inscrits en 2015 au PML, établissant ainsi un nouveau record de participation.
Dans le Gard, 14 lycées dont celui de Marie Durand de Rodilhan participent à l’édition 2015 du prix. Une centaine de lycéens sont venus à la rencontre à la rencontre d’Antoine Wauthers ce mercredi 4 février dans le cadrede la présentation de  son roman « Nos Mères » publié aux éditions Verdier.
L’histoire de ce roman se situe dans un pays du Proche-Orient, un enfant et sa mère occupent une maison jaune juchée sur une colline. La guerre a emporté le père. Mère et fils voudraient se blottir l’un contre l’autre, s’aimer et se le dire, mais tandis que l’une arpente la terrasse en ressassant ses souvenirs, l’autre, dans le grenier où elle a cru opportun de le cacher, se plonge dans des rêveries, des jeux et des divagations que lui permet seule la complicité amicale des mots. Soudain la guerre reprend. Commence alors pour Jean une nouvelle vie, dans un pays d’Europe où une autre mère l’attend, Sophie, convaincue de trouver en lui l’être de lumière qu’elle pourra choyer et qui l’aidera, pense-t-elle, à vaincre en retour ses propres fantômes.
Les cinq ouvrages en lice pour le Prix Méditerranée des Lycéens :
Cette sélection comporte deux auteurs aux attaches montpelliéraines, Isabelle Vouin, qui enseigne dans la capitale régionale et Olivier Truc, qui y est né. Les maisons d’édition Au Diable Vauvert et Verdier sont par ailleurs respectivement implantées dans le Gard et dans l’Aude. La sélection est établi avec la contribution du Rectorat et de Languedoc-Roussillon Livre et Lecture.
– « Le liseur du 6h 27 » par Jean-Paul Didierlaurent (Au Diable Vauvert)
– « Nos mères » d’Antoine Wauters (Verdier)
– « Le détroit du Loup » d’Olivier Truc (Métailié)
– « Le clan suspendu » d’Etienne Guéreau (Denoël)
– « L’éclaireur » d’Isabelle Vouin (Editions du Jasmin)