Pendant deux décennies, ce passionné d’Histoire en général et de Port-Vendres en particulier, professeur des Universités et géologue, notamment et entr’autres, a remué ciel et terre pour mieux atteindre les fonds marins à la recherche de la vérité sur « Pyréné », la cité et l’île disparues, qu’il a enfin retrouvées au terme d’un long voyage.

En voulant protéger un site remarquable inscrit dans l’Histoire, Jean-Claude BISCONTE de SAINT-JULIEN résout en même temps une belle énigme, digne d’un synopsis hollywoodien. Tout riverain de la façade maritime méditerranéenne, tout habitant de la Côte Vermeille plus particulièrement, devrait avoir son ouvrage – « Pyréné, la cite et l’île retrouvées », paru aux éditions du Cap Béar – dans sa bibliothèque.

Mieux qu’un retour sur le passé, le livre de Jean-Claude BISCONTE de SAINT-JULIEN, en demi-teintes de la nouvelle, impose une lecture originale entre l’Avant et l’Avenir du site de Port-Vendres.

Toute autre interprétation à moins de cinq mois maintenant des prochaines élections municipales serait naturellement (et historiquement) fortuite et pur hasard.

 

Luc MALEPEYRE