Après son best-seller publié chez Gallimard Je vais mieux, un succès au cinéma avec l’adaptation de son roman  La Délicatesse et une apparition dans une pub Nespresso,  on ne voit pas bien ce qui pourrait arrêter le prolifique et talentueux David Foenkinos qui revient pour cette rentrée littéraire 2014, avec un nouveau roman attendu , La tête de l’emploi (Editions J’ai Lu), qu’il présente en avant-première nationale à Perpignan, où il est le tout  premier invité  de la saion littéraire 2014 du CML, qui s’annonce cette année encore riche et variée.
Dans le monde gris de la littérature, il y a un os que connaît bien David Foenkinos : l’’humour est aussi dévalorisé qu’’un compte placé chez Madoff. Heureusement, depuis huit ­romans, ce Don Quichotte de la fantaisie résiste au sérieux plombant. David Foenkinos est né à Paris en 1974. A l’âge de 16 ans il est atteint d’une maladie de la plèvre et se fait hospitaliser deux mois. Il lit alors énormément et joue de la guitare. Il étudie les lettres à la Sorbonne, devient professeur de guitare. Après avoir exercé le métier d’attaché de presse dans l’édition…, il parvient à faire publier Inversion de l’idiotie, son premier roman, en 2002 chez Gallimard. Il obtient le prix Roger-Nimier pour Le Potentiel érotique de ma femme paru en 2004. La Délicatesse, 2009, lui apporte la consécration. Il adapte le roman au cinéma avec son frère Stéphane en 2011, année où il publie Les Souvenirs, son livre le plus autobiographique.
A noter que La Délicatesse sera projeté au public présent à la Médiathèque de Saint-Cyprien le samedi 18 janvier avant la conférence de l’auteur. Cette projection donnera l’objet d’un débat avec le public.
« Je vais mieux » (Gallimard) , son dernier roman , raconte la vie d’un homme rongé par un mal de dos dont il ne connaît pas la cause. On connait tous le mal de dos et justement, un matin le narrateur du dernier roman de David Foenkinos, est foudroyé par une terrible et inexplicable douleur dans les lombaires. L’auteur de Je vais mieux s’est inspiré d’histoires vraies. Celle des personnes dont la vie est bouleversée par la maladie. Lors d’une interview de Bernard Giraudeau, il découvre que le cancer de ce dernier avait commencé avec un mal de dos. Il a  été marqué par des destins ravagés par la maladie.
Trouver sa place dans un monde en crise
« La Délicatesse » est une comédie romantique française réalisée par Stéphane et David Foenkinos, d’après son roman éponyme, sortie fin 2011. Dans le roman comme dans le film, Nathalie nage dans le bonheur : elle a un bon poste dans une entreprise, est jeune et en bonne santé et mariée à l’homme de sa vie. Pourtant, le jour où son mari décède, percuté par une voiture, sa vie bascule. Perdant le goût de la vie, Nathalie passe plusieurs années plongée dans ses dossiers de travail, jusqu’au jour où elle embrasse, sur une impulsion inexpliquée, Markus, homme anonyme et sans relief qui travaille au sein de la même entreprise. Ce jour-là, tout change. Son histoire avec Markus est pleine de richesses, d’incompatibilités, de surprises et de nouveautés. Cette idylle va faire revivre Nathalie, va lui redonner goût à la vie, alors que dans son entourage tout le monde se pose des questions.
La tête de l’emploi (Editions J’ai Lu), raconte l’histoire d’un homme Bernard qui à 50 ans se voyait bien parti pour mener la même vie tranquille jusqu’à la fin de ses jours. Mais parfois l’existence réserve des surprises… De catastrophe en loi des séries, l’effet domino peut balayer en un clin d oeil le château de cartes de nos certitudes. Et le moins que l’on puisse dire est que cet homme ordinaire, sympathique au demeurant, n’était pas armé pour affronter ce qui l’attendait. Buster Keaton post-moderne, il va devoir traverser ce roman drôle et mélancolique pour tenter de retrouver sa place dans un monde en crise.
Le programme :
Vendredi 17 janvier
A 18h A l’Hôtel Pams Salon Jaune (18 rue Emile Zola, Perpignan)
Rencontre littéraire David Foenkinos qui présentera ses deux romans « Je vais mieux » (Gallimard) et « La tête de l’emploi » (Ed. J’ai Lu). Cette rencontre se déroulera à l’occasion de la cérémonie des voeux du CML qui offrira la galette des rois aux participants (Entrée libre).
Samedi 18 janvier
A 14h 30 A la Médiathèque de Saint-Cyprien, 1 Rue François Arago, 66750 Saint-Cyprien (04 68 37 32 70).
Projection du film « La délicatesse » (adaptation du roman éponyme de David Foenkinos), suivie à 16h30 d’un débat autour des deux romans de David  Foenkinos  « Je vais mieux » (Gallimard) et  « La tête de l’emploi » (Ed. J’ai Lu). Entrée libre.
– CML infos: 04 68 51 10 10  www.prixmediterranee-cml.com