C’est avec beaucoup d’émotion que l’écrivain à succès David Foenkinos a retrouvé hier Perpignan, la ville où ont vécu de 1980 à 1995, ses grands-parents qu’il affectionnait tant. Il est venu en vacances chez eux tous les étés et garde de Perpignan comme un trésor, ses souvenirs d’enfance. Perpignan est d’ailleurs présente dans son roman autobiographie Les souvenirs (Gallimard) dont l’adaptation au cinéma est bouclée, notamment avec la participation d’Annie Cordy.

David Foenkinos s’est déjà essayé au cinéma avec l’adaptation de La Délicatesse (2011), qui a récolté 750 000 entrées. À la réalisation, c’était aussi lui. Cette fois-ci, il a choisi de céder la place à Jean-Paul Rouve, permettant à l’ancien membre des Robins des bois de signer son troisième long-métrage.

Les deux hommes, qui ne se connaissaient pas, se sont rapidement liés d’amitié. L’auteur à succès David Foenkinos a d’ailleurs promis hier à la foule des participants à sa conférence de revenir à Perpignan lors de la sortie du film dans les salles à l’automne prochain.

C’est, à l’initiative du Centre Méditerranéen de Littérature (CML), présidé par André Bonet, devant une salle archi-comble débordant sur les escaliers que l’auteur de La délicatesse a présenté son nouveau roman La tête de l’emploi (Editions J’ai Lu), paru le 6 janvier 2014. Outre le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol, on notait la présence de nombreux écrivains et artistes  tels que  Cyril Massarotto, Jean-Louis Ferrer, Stépahnie Jaeger, Suzanne Giuseppi Testu, Thomas Ballesta, Dany Boissé, Jean-Jacques Bedu ou encore Françoise Delon… des éditeurs, comme Marie-Ange Falquès, Françoise Demelin, Jérôme Fricker… des élus de la Ville, Jean-Paul Alduy, président de PMCA (l’Agglo), Danielle Pagès, Maurice Halimi, Maïté Sanchez-Schmid, député européenne ou encore le député et conseil régional Jacques Cresta, très impliqué dans le prix Méditerranée des lycéens organisé par la Région LR et le CML, avec le concours de la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon, et une foule de lecteurs qui ont plébiscité David Foenkinos.

Son nouveau roman La tête de l’emploi  raconte l’histoire d’un homme Bernard qui à 50 ans se voyait bien parti pour mener la même vie tranquille jusqu’à la fin de ses jours. Mais parfois l’existence réserve des surprises…

De catastrophe en loi des séries, l’effet domino peut balayer en un clin d’oeil le château de cartes de nos certitudes. Et le moins que l’on puisse dire est que cet homme ordinaire, sympathique au demeurant, n’était pas armé pour affronter ce qui l’attendait. Buster Keaton post-moderne, il va devoir traverser ce roman drôle et mélancolique pour tenter de retrouver sa place dans un monde en crise… La rentrée littéraire 2014 du CML démontre une fois encore que les bons auteurs savent dépacer les foules.

Prochains rendez-vous du CML :
– Vendredi 24 janvier, à partir de 18h à l’hôtel Pams de Perpignan. Rencontre littéraire autour de la journaliste Christine Clerc ( Les Conquérantes, Ed Robert-Laffont) et du jeune romancier Aurélien Manya Le temps d’’arriver (Gallimard/L’’Arpenteur), Cette rencontre  en partenariat avec le Club 89 de Marie-Cécile Pons (conseillère générale des P-O de 1994 à 2008).
– Mardi 25 février,  à partir de 18h à l’’hôtel Pams de Perpignan. Rencontre littéraire avec Cyril Massarotto pour son nouveau roman , Le petit mensonge de Dieu (Ed. XO) .

Photos : 

– David Foenkinos aus côtés d’André Bonet et de lecteurs (ci-dessus).

– David Foenkinos en dédicace, ici avec la jeune Eliane Bedu,  en présence des écrivains  Cyril Massarotto et Stéphanie Jaeger (photo du haut).