Nichée dans un écrin de verdure, la chapelle Saint Julien, située à côté du cimetière, est seulement à quelques minutes du centre-ville de Villeneuve de la Raho. C’est là que l’on peut prendre le temps de découvrir –  jusqu’au dimanche 19 avril – les chasubles de Christophe Blanpain. Cette exposition est l’histoire d’un coup de coeur – une biennale d’artistes d’art sacré contemporain.

L’idée  revient à la Communauté de Paroisse, qui regroupe plusieurs clochers autour Perpignan. Aristes, peintres, créateurs de textile et photographes y exposent leurs oeuvres dans la nef et l’abside semi-circulaire de l’édifice religieux. La sélection de chasubles présentée est emplie d’énergie et de spiritualité. Une scénographie imaginée avec le soutien amical de Jehanne Marie Ferrer, porte parole du collectif des artistes exposés qui partagent la même pasion pour la spiritualité. Ancien élève des Beaux Arts de Nancy, Christophe Blanpain est devenu créateur infographe textile au Centre d’art et industrie de Tourcoing au début des années 80. Il découvre alors les chasubles tissées d’Henri Matisse et Alfred Manessier. L’ouvre de Christophe Blanpain est associée à la création de vêtements au service de l’acte liturgique célébré dans les églises. Pour cette biennale il a choisi de présenter des chasubles manifestant la Lumière de la Résurrection. De vraies merveilles qui se laissent admirer au fil de la lumière extérieure. Force est de constater que cet happening spirituel attire le public puisque l’exposition est prolongée jusqu’à dimanche. On pourra également découvrir les oeuvres de Nicolas Caballé, Dominik Chaudoir, Mario Chichero, Annick Dauliach, Henri René Diaz, Jehanne Marie Ferrer, Christiane Frenay, Edith Gilbert, Paul Hallenaut, Christian Martial, Pat Roméro et André Touré.