Psychologue clinicienne, fondatrice de l’association des femmes euro-méditerranéennes contre les intégrismes (AFEMCI), Asma Guenifi, une mère de famille de 36 ans résidant à Saint-Ouen, est une militante anti-intégriste qui s’est jetée dans ce combat après l’assassinat de son frère en 1994 par des islamistes à Alger.

Arrivée en France après ce drame, elle crée l’association Hichem, du nom de son frère assassiné. Avec de « jeunes exilés », elle parcourt la France pour sensibiliser les Français aux dangers de l’intégrisme. Dans son magnifique récit – « Je ne pardonne pas aux assassins de mon frère » (paru aux éditions Riveneuve) – Asma Guenifi estallée au fond d’elle-même pour restituer des pans entiers de son histoire, de celle de son frère tant aimé, celle d’un pays qui se cherche.

– Les 19 et 20 octobre prochains, Asma Guenifi sera l’invitée d’honneur du festival « Lire en Méditerranée », à Perpignan.