L’ouvrage de Vincent Lisita « Trenet méconnu » (Editions Les Echappées)  révèle un homme dans toute sa complexité, plus nuancé que la simple image du Fou chantant. Ce portrait d’’un artiste qu’’on connaît auteur, poète, bête de scène, mais qui est aussi peintre et qui dessine les maisons dans lesquelles il vit — ne se veut pas hagiographique.
De ses premiers pas sur scène à la période de la Collaboration et à son incarcération à la prison d’’Ellis Island à New York, Trenet méconnu nous dévoile, à travers une iconographie riche et inédite, documents collectés par l’’auteur pendant une vingtaine d’’années, une autre facette de cet artiste à la carrière d’’une incroyable longévité.
Vincent Lisita, historien d’’art et passionné de longue date par Charles Trenet, accompagne ses documents d’’un travail de recherche parfois sans complaisance.
Cabu, passionné de Trenet depuis toujours, en a écrit la préface.
Festival Art Déco, rencontre-dédicace avec l’auteur aujourd’hui à 18h, au Centro espagnol de Perpignan, en partenariat avec le CML (Centre Méditerranéen de Littérature).