Le jury du Prix Méditerranée de la poésie Nikos Gatsos s’est réuni, hier jeudi 17 avril, à Paris, sous la présidence de Nana Mouskouri, fondatrice de ce prix aux côtés d’André Bonet, président du CML (Centre Méditerranéen de Littérature). Le prix Nikos Gatsos a été attribué Guy Béart pour son livre de chansons et de poésies « Le grand chambardement » (Ed Le Cherche Midi). Le prix sera remis à Guy Béart  à l’occasion des festivités du Salon du CML  « Lire en Méditerranée » qui se tiendra dans les P-O, du 15 au 21 septembre prochains.

Le jury du Prix Nikos Gatsos a également attribué une mention spéciale au livre-de-poèmes d’ Yves di Manno « Champs (1975-1985) » publié chez Flammarion.

Avec Jacques Brel et Georges Brassens, Guy Béart est considéré comme le troisième grand B de la chanson française. Raccourci un peu rapide mais si Béart ne bénéficie pas d’une auréole aussi prestigieuse que ses compagnons Jacques et Georges, son talent n’en est pas moindre. Que ce soit par l’universalité des thèmes abordés ou par des mélodies dont chacun se souvient, Guy Béart appartient indéniablement au panthéon des maîtres de la chanson française.

C’est au Caire, en Egypte, que naît Guy Béart, de son vrai nom Béhar, le 16 juillet 1930. Son enfance est ponctuée de déménagements autour de la Méditerranée et jusqu’au Mexique. Son père, expert-comptable, participe à la création d’entreprises. Après donc l’Egypte, la Grèce, la France, l’Amérique, c’est au Liban que la famille se fixe. Guy y demeure de l’âge de 10 à 17 ans. Cette enfance voyageuse lui vaut une vaste culture générale qui s’étend des sciences aux arts. Quant à la musique, elle est en bonne place dans les passions de l’adolescent….

Nous avons tous du Guy Béart en nous ! À la première occasion, ses mots et ses notes jaillissent du plus profond de notre mémoire : « Ma petite est comme l’eau / Elle est comme l’eau vive » ; « Qu’on est bien / Dans les bras / D’un’ personn’ du genr’ qu’on n’a pas » ; « Il n’y a plus d’après / À Saint-Germain-des-Prés » ; « Le premier qui dit la vérité / Il doit être exécuté… »
Devenues partie intégrante du patrimoine artistique français, ses chansons sont déjà passées à la postérité.