Un numéro exceptionnel de la revue Fruits Oubliés explore les héritages et mutations des pratiques agricoles en Conflent. L’accent y est mis sur l’apport des populations nouvelles qui s’y sont implantées.
Soixante-huit pages, un grand nombre d’illustrations, une diversité d’approches : la revue Fruits Oubliés vient de faire paraître un numéro double hors-série, intégralement consacré au thème Le Conflent, terre fertile en Pyrénées catalanes. Cette somme est le fruit de longs mois d’un travail bénévole conduit par Hélène Saudecerre, paysagiste dplg, assistée de Maryse Carraretto, ethnologue et Gérard Mayen, journaliste, tous trois ont des attaches fortes à ce territoire.
En 1995, l’association Fruits Oubliés Cévennes lance la revue Fruits Oubliés. Ou comment faire connaître et valoriser le patrimoine fruitier et ses usages afin de maintenir une agriculture paysanne patrimoniale et une alimentation diversifiée de qualité. A vocation d’éducation populaire, cette revue est réalisée par des bénévoles. Elle est aujourd’hui dirigée par Christian Sunt.
Creusant le même sillon, nourri par contagions et rapprochements, de bouches à oreilles et d’idées en rebonds, le numéro hors série de Fruits Oubliés, Le Conflent, terre fertile en Pyrénées catalanes embrasse la diversité de tout ce vaste territoire (un cinquième de la superficie du département, mais seulement un vingtième de sa population).

A un jet de caillou de la Méditerranée, au cœur des Pyrénées catalanes, le Conflent possède une unité historique pour une étonnante disparité. La culture fruitière intensive en fut l’un des symboles (encore omniprésent sur les cartes postales). Mais ses mutations ont été d’une intensité phénoménale. Sur fond de diversification, les quatre dernières décennies ont aussi connu une microreconquête des espaces. Des populations nouvelles, le plus souvent, y ont montré leur fort penchant pour la biodiversité cultivée. Elles sont porteuses d’une inventivité audacieuse et d’un fourmillement de pratiques résistantes. Elles inspirent parfois aussi (et par-delà les apparences), un sauvetage d’usages et de savoirs ancestraux. Le présent numéro des Fruits oubliés est parti en vagabondage à leur rencontre.

 

 

PARUTION_FRUITSOUBLIES_CONFLENT
__________________