Jean-Christian Séguret, l’auteur de « Missions Paradis »

 

« Charles Péguy, Alain Fournier, Lucien Marcerou : trois lieutenants d’infanterie qui vont mourir pour la France. Mais DIEU les attend avec impatience… »

C’est le scénario du dernier roman signé Jean-Christian Séguret, ex-notaire perpignanais. Bien qu’originaire du département de l’Aveyron, peu d’habitants des Pyrénées-Orientales connaissent mieux que lui le Roussillon qui, de la Cerdagne à la Côte Vermeille, en passant naturellement par les berges de la Basse qui traversent le chef-lieu et l’Agly berçant ses aises jusque dans les profondeurs de la Salanque, n’a plus aucun secret pour lui.

L’avertissement de l’éditeur – La Tour éditions -, est clair : « C’est un roman passionnant qui se déroule au pas de charge, comme il convient aux personnages, sans que le lecteur n’envisage une seconde de le refermer. Du grand imaginaire patriotique et décoiffé qui nous renvoie à une pensée chargée de gratitude pour nos anciens, morts pour que nous vivions libres en savourant en paix la lecture de ce roman si français… ».

Mais ne pensez pas en avoir terminé avec leur souvenir, ils vont (vite) se rappeler à vous, à nous, d’une manière stupéfiante.

Que le lecteur soit ici vite rassuré : il ne s’agit pas de raconter une énième histoire de soldat tombé au champ d’honneur. L’auteur s’en défend à juste titre dans son avant-propos : « C’est là où tout commence et soyez-en convaincus vous n’êtes pas prêts d’oublier ce trio à qui va s’adjoindre pour l’occasion une immense figure de l’histoire de France qui va revivre à leurs côtés (…) ». Grand Dieu, mon Dieu !

Au lendemain de la visite du Président Emmanuel Macron dans le Sanctuaire de Notre-Dame de Lourdes (Hautes-Pyrénées), pénétrer dans les bonnes feuilles du dernier roman de Jean-Christian Séguret, « Missions Paradis », c’est comme plonger dans une source miraculeuse à la rencontre de personnages aux parcours pour le moins excitants.

L’auteur – Qui a déjà à son actif « Notre pierre qui êtes… », « Tour de vies », « Marre de Sand »… -, nous entraîne cette fois-ci dans des dialogues entre délivrance intellectuelle et révélations historiques, loin, bien loin, de la petite musique alliant le charme de l’innocence ennuyeuse à l’impétuosité des commencements redondants des romans que l’on écrivait autrefois.

Dans l’inventaire des écrivains roussillonnais, dans le patrimoine littéraire régional, Jean-Christian Séguret est évidemment à part, vous l’aurez compris. Entièrement à part.

Son style, ses personnages, leur environnement, les thèmes qu’il aborde et qu’il cisèle tel un joaillier de la Place Vendôme (tellement il connaît ses sujets), sa façon voltairienne de philosopher dans la complexité, dans les plaisirs de la table et de la conversation, avec un zest contemporain de Raymond Devos et Pierre Dac pour jouer avec les mots : ce sont-là autant de liaisons, d’initiatives et de passions qui font effectivement de lui un auteur différent, autrement, un auteur à la fois champêtre et urbain, un romancier réaliste qui ne se perd pas dans les méandres romanesques pour décrocher un quelconque Prix Littéraire. Un livre pour entrer dans l’Histoire, tout simplement !

 

L.M.

 

« Missions Paradis » de Jean-Christian Séguret (La Tour Editions) – 210 pages – 18€.