La tournée des candidats du Prix Méditerranée des Lycéens a fait étape, hier jeudi 4 février 2016, à 14h, au lycée Albert Camus à Nîmes (Gard), avec l’écrivain Fréderic VIGUIIER, auteur de « Ressources inhumaines ». L’auteur était attendu par 200 lycéens qui participent à l’édition 2016 de ce prix littéraire.

Le Prix Méditerranée des Lycéens (PML) est organisé par la Région et la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon, en partenariat avec le Centre Méditerranéen de Littérature et le Rectorat de Montpellier, le Prix Méditerranée des Lycéens (PML). Il est décerné chaque année par un jury de lycéens à un auteur francophone de premier ou second roman. Plus de 2 000 Lycéens issus de 62 lycées, publics et privés, participent cette année à cette aventure littéraire originale.

Frédéric VIGUIER est auteur et metteur en scène de théâtre. Ressources inhumaines décrit la vie d’un hypermarché qui bat au rythme de l’humanité manipulée. Ce portrait de femme, dur et singulier, ouvre beaucoup de pistes : l’aliénation au travail, la non-affirmation de soi, la vacuité de l’être, le pourquoi de la maladie…

A la question d’un lycéen qui lui demande « Pourquoi avoir écrit ce livre ? », Frédéric VIGUIER répond  sans détour : «  Je voulais écrire le roman d’une femme parce que d’abord je sais que 80 % des lecteurs de roman sont des femmes. Dans mon métier, j’en ai croisé beaucoup, avec des personnalités très intéressantes. Elles doivent se battre avec des qualités dites masculines pour se faire une place dans l’entreprise. ».

L’auteur a choisi le cadre de l’hypermarché parce qu’il y a  travaillé : «  J’ai décroché mon premier boulot, pendant un an et demi dans une grande surface. Et véritablement, rien n’a vraiment changé dans ce monde-là depuis. Par-delà l’histoire d’une jeune femme dans cet univers-là, c’est la question de savoir comment remplir sa vie par le travail, une passion, etc. Le cadre de l’hypermarché est un prétexte, c’est un cadre universel. Les rapports à l’autre, de soumission, de domination, de paranoïa. L’ambition démesurée pour écraser l’autre. La première partie relate son ascension professionnelle, dans la deuxième partie, ses certitudes sont remises en question. »

Frédéric VIGUIER  s’est prêté au jeu des questions avec 200 lycéens durant deux heures autour de son roman. Un débat riche qui a permis d’immerger le public, attentif et passionné dans  un univers absurde, construit sur le vide et les faux-semblants.

Dernière étape de la tournée du Prix Méditerranée des lycéens, mardi 9 février à 14h au lycée René-Gosse à Clermont l’Hérault, avec l’écrivain Sylvain Prudhomme, auteur de « Les grands », éditions Gallimard.