Narbonne: Pour Georges El Assidi, l’héritier légitime de Charles Trenet, « le festival doit continuer et Madame Eglessies n’a aucun droits ! » (…) ».