Pari gagné pour les organisateurs – l’Office de tourisme et la municipalité du Barcarès – du festival des musiques électroniques, Electrobeach, qui se déroulait hier après-midi et en soirée « à l’ombre » du paquebot des sables et de légende, le Lydia, et qui aura rassemblé au final quelque 40 000 personnes, grâce à des pointures internationales telles que Steve Aoki, etc.

Lors de la conférence de presse, les organisateurs avaient tablé sur une fourchette de 30 à 40 000 personnes attendues, on peut dire que cette estimation a été littéralement pulvérisée avec plus de 40 000 spectateurs-auditeurs-danseurs et une organisation redoutablement efficace.

Incontestablement, de l’avis unanime même des partenaires qui ont cru dès le départ à ce festival insolite et original – à l’initiative et sur une idée de Joëlle Ferrand, alors maire du Barcarès – cette 4ème édition de l’ Electrobeach constitue un tournant pour l’avenir de ce rendez-vous, musicalement le plus « up to date » de la façade méditerranéenne française : hier à minuit, tout le monde était sans voix (même les élus barcarésiens !), et localement le climat a transporté la grande scène dans l’ambiance des folles et grandes nuits estivales qui ont traditionnellement lieu à Ibiza ou Saint-Tropez ! On vous l’avez dit, on vous avez prévenu : le temps de l’ Electrobeach, Port-Barcarès s’installe dans la cour des géants de l’Animation, sous le soleil exactement.