Le Mare Nostrum était réuni ce week-end à Port-Barcarès pour une nuit exceptionnelle sous les étoiles : la 2ème Nuit de la Méditerranée. Des parfums de myrte, d’olivier, et de thym soufflaient dans la chaleur de cette nuit d’automne où, Port-Barcarès accueillait pour l’occasion Nana Mouskouri, à la voix unique, qui faisait parvenir des rivages de la mer Egée ses plus belles chansons et apportait toute son amitié au chanteur Serge Lama, lauréat 2013 qui reçut le Prix en l’’honneur du Charles Trénet Grec – Nikos Gatsos. Un événement exceptionnel à la réussite incontestable grâce à l’’appui de la Municipalité du Barcarès et du CML, qui a permis de réunir le temps d’une journée et d’une soirée, le nec-plus ultra de la culture française et méditerranéenne autour d’un dîner de gala et d’une soirée de grande qualité.

La place Nikos Gatsos inaugurée

Samedi matin dans le quartier de la Coudalère était inaugurée par Nana Mouskouri  dans un panorama qui laisse rêveur et fait appel tant au lyrisme qu’à l’onirisme, la place Nikos Gatsos (photo du haut). C’est en présence de nombreux artistes et grands écrivains tels que Dimitris Stéfanakis – Lauréat du Prix Méditerranée 2011, Bernard Thomasson – écrivain, journaliste et rédacteur en chef adjoint de France Info, Yves Charnet, Olivier Sebban, Vincent Lisita, l’’éditeur Gérard Davoust ou encore l’inégalable caricaturiste Cabu, que la poésie grecque fut mise à l’’honneur lors d’une inauguration empreinte d’une grande émotion et propice au recueillement.

 

 

Nana Mouskouri à la presqu’île de la Coudalère à Port-Barcarès aux côtés d’André Bonet, Thomas Hernandez, Alain Radondy, Yves Charnet et Alain Ferrand

Trénet fait son grand retour au Lydia

Pour le centenaire de la naissance de Charles Trenet en mai 2013, Vincent Lisita historien d’art et passionné de longue date par l’artiste, nous a livré le résultat d’années de travail de recherche avec la publication de cette biographie, portrait sans complaisance d’un artiste dans toute sa complexité, plus nuancé que la simple image du Fou chantant. On connaît le Perpignanais d’’adoption auteur, poète, bête de scène, mais Trenet est aussi peintre et dessine les maisons dans lesquelles il vit. Une sélection de 40 des plus beaux clichés de l’artiste ainsi que des caricatures de CABU tirées de son livre Cabu swing et Charles Trenet (avec Didier Varrod)  étaient exposées à bord du Paquebot des Sables durant tout le WE et sont désormais visibles dans le Hall de la Mairie du Barcarès et ce, jusqu’au 30 Octobre !

Cabu et Vincent Lisita lors de l’exposition « Trenet méconnu » sur les cimaises du paquebot des sables Le Lydia

Une 2ème Nuit de la Méditerranée sous les étoiles

Prix des poètes et paroliers doté par la commune du Barcarès, cette soirée fut sous le haut patronage de Madame Nana Mouskouri, en présence du lauréat 2013, Monsieur Serge Lama, avec la présence exceptionnelle du ténor Alexandre Guerrero, ainsi qu’avec l’’aimable participation de Thomas Hernandez, Grégory Bakian et du Conservatoire de Perpignan.

Le dîner de gala qui a suivi, fut ponctué d’interventions des partenaires du CML, la Ville de Perpignan représentéé par Danièle Pagès, 1er adjoint au Maire de Perpignan et Christine Fabresse, Présidente du Directoire de la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon, des  écrivains avec la lecture d’’un vibrant hommage à Serge Lama par Yves Charnet, des réinterprétations des plus belles chansons de Lama ou Trénet par la nouvelle jeune scène française ou encore par le grand ténor Alexandre Guerrero qui plongea la salle dans un silence et une émotion les plus absolus et déroutants. Enfin, Serge Lama qui fête cette année ses 50 ans de carrière et Nana Mouskouri que l’’on ne présente plus, plus complices que jamais, chantèrent d’’une seule et même voix, main dans la main, pour le plus grand plaisir de l’’assistance dans la salle du Mas de l’Ille. Sans oublier la participation du Département de Musiques Actuelles du Conservatoire de Perpignan-Méditerranée avec la jeune interprète Julie Pécheur, Franck Garcia au piano et Alex Augé au saxophone.

Monsieur Lama, ému par le Prix qu’’il recevait et qui, pour la première fois de sa vie, « ne récompense pas le chanteur qui lui, a été si souvent applaudi mais l’’écrivain, le parolier » nous a permis d’’entrevoir non pas le chanteur que les médias ont rendu célèbre par ses chansons légères, mais l’’homme chaleureux et humain que le public a adopté avec ses titres plus intimes. L’’émotion était bel et bien de mise lors de cette belle et douce nuit qui a réuni toutes les rives de la Méditerranée en un seul lieu : Port-Barcarès ! Je suis infiniment fier et heureux que notre belle ville ait accueilli et organisé un tel événement culturel de qualité avec  la présence de si nombreuses personnalités.

Remise du prix Nikos Gatsos à Serge Lama en présence de membres du jury et de partenaires du CML (de gauche à droite) Gérard Davoust, Jean-Jacques Bedu, Bernard Thomasson,

Danièle Pagès (Ville de Perpignan) , Christine Fabresse (Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon), Dimitris Stéfanakis Serge Lama, Nana Mouskouri, André Bonet et Joêlle Ferrand