Communiqué de presse.

 

« La tauromachie, non merci !

 

Alors que de nombreux citoyens s’insurgent contre les souffrances animales, l’émergence du parti animaliste aux européennes, en est un exemple, comme la volonté de dénoncer les abus de quelques éleveurs, qui ternissent l’image de la profession, l’«union des villes taurines françaises» profite de la période estivale pour faire sa promotion.
Cette campagne publicitaire a pour but de rappeler que les combats avec les taureaux sont bien ancrés dans le sud de la France, dont le Pays Catalan (trois communes).
Pour rappel, la Catalogne a interdit la corrida en 2011… mettant fin à cette barbarie. Les «aficionados» évoquent la tradition culturelle pour perpétuer ce «rite». Comme dans toute civilisation, la culture a su évoluer, donc la corrida doit faire de même. Ce qui ne choquait pas, il y a 50 ans en arrière, n’a plus le même ressenti aujourd’hui.
Comme nos voisins catalans, nous appelons les pouvoirs publics et les associations taurines à revoir la « corrida » pour que celle-ci ne soit plus un événement sanguinaire ».

 

#AgissonsPaysCatalan
www.agissons.org
agissons66@gmail.com