LADepuis quatre jours et jusqu’à mardi prochain, le réalisateur Merzak Allouache tourne sur la célèbre plage du Racou des scènes de son téléfilm, « La Baie d’Alger », d’après le roman éponyme de Louis Gardel (paru aux éditions du Seuil).
Ce téléfilm est produit par La Compagnie des Phares et Balises, une société de production audiovisuelle fondée en 1992 par Jean Labit et Thierry Celal, et qui a à son actif plus de 300 documentaires concernant l’histoire, la société, la politique, l’investigation, le sport, la littérature et l’art. Parmi les documentaires qui ont fait sa renommée : « Paris à tout prix » ; film culte de l’élection de 2001 à la mairie de Paris, réalisé par Yves Jeuland, récompensé, entre autres, par le « 7 d’Or » de la meilleure série documentaire.
Le tournage de « La Baie d’Alger », entamé en avril dernier dans la ville de Sète dans l’Hérault, se poursuivra jusqu’à la fin du mois de mai 2011, et s’installera en grande partie sur le littoral du Languedoc-Roussillon.
Le synopsis du téléfilm : un romancier est invité à Alger pour présenter son dernier roman « La Baie d’Alger ». En revoyant sa ville natale, Louis se souvient de ses émois d’adolescent. Ceux d’un jeune européen qui vit à Alger en 1955.
Dans le casting annoncé : Catherine Jacob, Solal Forte, Anthony Sonigo, Margaux Chatelier, Khalid Berkouz…
Dans un coin de la magnifique plage du Racou, techniciens et production du téléfilm, sous la baguette du réalisateur, ont entrepris côté décors une formidable reconstitution historique avec des barques « marocaines » et une atmosphère locale des plus saisissantes. Sur le parking du Racou, une tente rassemble à l’abri des regards indiscrets maquillages et costumes d’époque… A la surprise générale des Racouniens plutôt habitués, dans ce site et hors saison, à voir débarquer des militaires de l’OTAN lors d’entrainements furtifs.