Chico, le chanteur du groupe Les Gypsies, avec Pierre Aylagas, député-maire d’Argelès-sur-Mer.

La présence ce jeudi 15 août 2013 en soirée du groupe Chico & Les Gypsies sur la scène estivale argelésienne était annoncée comme « the » concert-événement de l’été sur le littoral roussillonnais : promesse tenue !

Entre le traditionnel feu d’artifice du 15 août tiré depuis la capitainerie du port de Saint-Cyprien, et les non moins traditionnelles Fêtes de Saint-Vincent de Collioure qui ont démarré hier soir : la plage de la commune d’Argelès-sur-Mer a également réussi à attirer la foule des grands jours : environ 30 000 à 35 000 personnes selon les organisateurs qui ont l’habitude de comptabiliser le public dans ce type de manifestation.

A 23h 30, la plage et le parking du JoA Casino (Playa Club discothèque), partenaire de cette opération, étaient littéralement enflammés par une ambiance de « fiesta latine » des plus conviviales, transportant les milliers de participants dans une atmosphère digne des grands rendez-vous festifs et colorés aux Saintes-Maries-de-la-Mer… et transformant les lieux en un gigantesque dance-floor pouvant rivaliser avec les nuits les plus chaudes d’Ibiza ou de Saint-Tropez !

Chico & Les Gipsies ont allumé le feu, tandis qu’Argelésiens – le député-maire Pierre Aylagas en tête, avec nombre de ses adjoints (dont le jovial Danilo Pilon en charge de l’Animation) et conseillers municipaux – et touristes, venus en quantité et en qualité (de danseurs professionnels) ont entretenu la flamme plus de deux heures durant. Un sacré concert pour une sacrée soirée.

Danilo Pilon, Chico (des Gypsies), Pïerre Aylagas et Marc Badia.

L’OMA (l’Office municipal d’animation) d’Argelès-sur-Mer, présidé par Marc Badia, a réussi son pari. Tous les services techniques de la Municipalité mis à contribution ont superbement bien relevé le défi car, comme chacun sait, et l’actualité nous le montre hélas au quotidien, gérer une telle foule n’est pas une mince affaire.

Bravo aux Chico & Les Gypsies de nous avoir installé un tel climat de fête entre les oreilles dans une période pas facile qui penche plutôt du côté de la « sinistrose » ambiante.

A la fin du concert, Chico, adorable et très abordable comme à l’accoutumée, s’est pliée à l’incontournable séance des autographes et des photos avec les officiels mais également avec ses nombreux fans, comme ici (ci-dessous) Régine et Jean-Louis Montgaillard, venus en voisins depuis Canet-en-Roussillon…

Chico avec Jean-Louis et Régine Montgaillard, commerçants perpignanais et canétois, à la fin du concert.