twitter    RSS  
Brèves de comptoir

Brèves de comptoir N°017

#restezcloîtrés Dans un bar de Perpignan. -Le confinement ressemble au cloître ; d’ailleurs, ne dit-on pas « cloîtré à la maison » ? –« Tu veux dire… » -Obéissance, chasteté, pauvreté… La première parce que cela coûte trop cher de ne pas obéir : 135€ pour commencer ! –« Et la suite mon ami ? » -La seconde par crainte justifiée...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°016

-Alors, ce 1er tour des municipales à Perpignan, qu’en penses-tu ? –« Il confirme ce que je pensais ». -C’est-à-dire ? –« La victoire assurée pour Louis Aliot ». -Attends, attends, c’est loin d’être fait pour le second tour car si tu additionnes les voix qui dimanche se sont portées sur Pujol, Grau et Amiel, lesquels figuraient sur la...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°015

Perpignan, ce mardi 10 mars 2020…   -Je suis le dauphin de la place Dauphine. Et la place Blanche a mauvais’ mine… Il est cinq heures Paris s’éveille… Arrivée du tiercé ce matin au Centre Technique Municipal (CTM) les écuries se sont souvenues qu’ils y avaient des employés municipaux. Arrivée gagnante pour la candidate Clotilde...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°014

Place République, à Perpignan, en terrasse, hier…   -Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse ! –« Tu veux parler de quoi ? » -Des promesses des candidats. A part Bolo et Amiel, ils promettent tous la Lune. Demain, c’est sûr, s’ils sont élus ils vont raser gratis ! Langevine nous promet le Revenu Universel de Solidarité...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°013

Dans un bar de Perpignan, ce mardi 25 février à 8h…   -T’as vu tous ces désistement de dernière heure sur la liste de Romain Grau ? -« Ouais, c’est pas bon pour lui. Mais bon je me fais pas de souci pour lui, il a une équipe « Réserve » pleine comme un œuf dans laquelle les...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N° 012

A Perpignan, dans la campagne des municipales, à la lecture du journal local…   -T’as vu Barcelone annule son Salon mondial des nouvelles technologies… au moment où Romain Grau* conseille à Perpignan de s’y rendre… « On va pas en rajouter une louche sur Romain Grau, on va imaginer simplement qu’il n’a pas de bol ! ...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N° 011

Au gré des sondages…   Place Arago, à Perpignan, sur un banc public.   -Tu vas voir que l’on va assister à une épidémie de droit de réserve, de clause morale, d’incapacité en toutes sortes… « Tu veux parler de quoi ? » -Du nombre de candidats qui vont se désister. « Pourquoi donc se désisteraient-ils, la campagne...
>>lire la suite

Brèves de campagne N° 010

RN-116 : tempête dans un bénitier !   Dans un café à Collioure.   -S’il y a bien un thème qui rassemble localement, c’est bien celui de la Route Nationale 116… De droite à gauche, au centre et ailleurs, on ne parle que d’elle, même là où elle ne passe pas ! Les candidats aux...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N° 009

C’est la même chanson… Dans une brasserie perpignanaise. -Si Aliot est élu maire de Perpignan, la ville sera isolée au sein de l’Hexagone, même les corbeaux nous éviteront, ils ne viendront plus nous ravitailler… « Où t’as encore entendu de telles conneries » ? -Ben dans la campagne électorale. Carole (Delga) et Jean-Marc (Pujol) le disent régulièrement....
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°008

Argelès-village…   -En surfant sur Facebook, je viens de voir qu’Antoine Parra tiendra sa prochaine réunion dans un restaurant… Et alors ? Les candidats vont à la rencontre des électeurs, dans les bistrots, sur les marchés, à la sortie des entreprises, dans les commerces… -Oui mais là c’est à Port-Argelès et dans un restaurant qui...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°007

A deux pas de la gare TGV-Centre-du-Monde à Perpignan…     -T’as vu, pour les vacances de février, depuis Perpignan ça va être compliqué de rejoindre Font-Romeu et Les Angles… Pourquoi, y’a pas de neige ? -Si, au contraire, y’en a jamais eu autant. Et alors, de quoi se plaignent-ils ? -Y’a plus de route...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°006

Piquée au bar-PMU portugais du quartier perpignanais du Bas-Vernet… Vendredi soir dernier, soir de trois meetings à Perpignan pour les élections municipales des 15 & 22 mars prochains ; celui de Louis Aliot (avec Thierry Mariani), de Romain Grau (avec lui-même), et d’Agnès Langevine (avec Yanick Jadot et Raphaël Glucksmann). Cinq personnes devisant très fort...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°005

-Alors, c’est sûr, Jacques MANYA ne se représente pas à la mairie de Collioure ? -« Oui, c’est certain ». -Guy LLOBET sera tout seul alors ? -« Non, Docteur MANYA a promis de soutenir une liste ». -Mais qui la dirigera ? -« Justement, il cherche une tête de liste. La rumeur a couru qu’il pourrait s’agir de Philippe...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°004

-T’as vu, il y a une dizaine de jours des Indépendantistes, ceux du tsunami democràtic, ils ont bloqué la frontière catalane… -« Où ça ? » -Ben au Perthus ! -« Ah bon, je croyais que la Catalogne s’étendait jusqu’à Salses-le-Château… Maintenant, c’est clair : dans les P-O on est bien en France ».  
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°003

-T’as lu l’interview d’ALDUY hier dimanche dans L’Indépendant ? -« Le fils ou le père ? » -Jean-Paul, le fils ! -« Non, désolé. Je ne suis pas sorti de la maison hier. Il parle de quoi ? Il se représente ? » -Il dit qu’il soutient Romain GRAU et Clotilde RIPOULL. Il dit qu’il votera pour les deux....
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°002

  -Tu sais toi pourquoi le maire (de Perpignan) a annulé son meeting qui devait avoir lieu hier soir au Parc des Expositions ? -« Non. Pas précisément. Mais j’ai entendu qu’il l’avait reporté parce qu’il n’avait pas de grosses pointures à annoncer sur sa liste, il lui manquerait un poids-lourd… » -Il n’avait qu’à aller au...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°001

  -T’as vu Machin qui se présente aux municipales ? Il est gentil, c’est un bon mec, mais le costume de maire me parait bien grand pour lui… -« Si tu commences à juger les candidats dans les P-O sur leur tenue vestimentaire et en fonction de leurs possibilités costumières, alors nous allons tous finir à...
>>lire la suite