twitter    RSS  
Brèves de comptoir

Brèves de comptoir N°052

(A Perpignan) J’ai réussi à trouver chez l’ami Comte « Anthologie de la littérature grecque » de Troie à Byzance, un pavé de 900 pages imprimé fin, qui va de Homère aux Pères de l’Église, vingt-trois siècles de littérature, pour moins de dix euro! En allant à notre auto-laverie du village, je rencontre Jean-Pierre, l’un de nos...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°051… Vous parlez d’un pastis, sauce catalane of course !

(Sur le front-de-mer, à Canet-plage)   -T’as vu, Aliot, Ferrand, Vila et Gauze* étaient sur le même bateau… -« Tu veux dire dans la même auto… » -C’est pareil. Ils sont montés ensemble à Lyon pour aller visiter les locaux de l’Ecole 42, parce que Gauze voudrait en implanter une à Perpignan -« Comment tu le sais ?...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N° 050

Dos d’Âne à Port-Vendres…     (Ou quand un ancien maire rencontre un ancien maire, sur le quai Pierre Forgas, au coeur d’une polémique depuis que la municipalité a installé des coussins berlinois – pour ralentir la circulation -, sans l’autorisation du gestionnaire de la voirie) -J’ai eu vent d’un projet de jumelage de la...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N° 049

Entendu à Argelès-plage, sur le marché de plein vent…   -Alors, le couvre-feu à 18h pendant quinze jours, t’en penses quoi ? –« Que je ne suis pas prêt de refaire l’apéro à un comptoir… ». -D’autant plus qu’à mon avis bars et restaurants ne rouvriront pas avant la deuxième quinzaine du mois de mars. –« Faut se...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°048

Entendu samedi matin à Perpignan…   -T’as vu la rave-party du 1er de l’An à Lieuron, en Bretagne… 2 500 teufeurs enflammés sous deux hangars… Balèze, non ? « Ouais ! Si je l’avais su, j’y serais allé, plutôt que de me faire chier devant la télé. Avant t’avais une seule chaîne et tu avais l’embarras...
>>lire la suite

Brèves de comptoir : N°047

Entendu ce matin à Perpignan…   -Décidément, notre beau Roussillon sera toujours tenu à l’écart des grandes décisions, dans ce pays… « A quoi penses-tu ? Qu’est-ce qui te faire dire ça ? » -A ton humble avis, comment se fait-il qu’un ouragan nommé Bella se promène dans toute la France et ne vient pas à Perpignan...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°046

Quelque part, chez l’habitant, entre Elne et Argelès-sur-Mer…     -Tu as vu, le maire d’Argelès-sur-Mer (1) voulait monter une liste sur le département, pour les prochaines élections départementales… « Mais il n’a pas assez de travail avec la mairie, la communauté de communes, le SCOT… ? » -C’est un battant, comme il veut toujours...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°044

Bizarreries contradictoires et paradoxales… Hier, en centre-ville… -Les écolos et autres altermondialistes tirent à boulets rouges sur la grande distribution, mais chaque fois qu’ils manifestent ils le font dans les centres-villes, c’est illogique non ? « Pourquoi ? Je ne vois pas le problème ? » -Plutôt que d’emmerder les petits commerçants et les artisans de proximité,...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°043

Z’avez pas vu Jean Sol ?!… Entendu à Argelès-sur-Mer, alors que la veille il séjournait à Port-Vendres…   -Au fait, tout le monde cherche Jean Sol, le sénateur LR (Les Républicains), ou en tous les cas son projet pour les prochaines élections départementales (probablement reportées de mars à juin 2021)… Certains lui ont attribué le...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°42

Quelque part à table entre Amélie-les-Bains et Saint-Jean-Pla-de-Corts…     -T’as vu en Vallespir, en général les projets électoraux habillent trois campagnes, c’est drôle non ? Regarde le thermoludisme à Amélie-les-Bains, l’ancien maire Alexandre Reynal en avait fait trois campagnes électorales. « Oui c’est vrai ! Maintenant pour Noël ça se passe au Boulou ;...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°41

A Collioure, ce dimanche matin, sur le marché de plein vent, ça déferle !…   -He tu as vu, le maire de Céret est entrain de vouloir piquer le festival Les Déferlantes à Argelès-sur-Mer ?  « Pourtant, quand tu lis une certaine presse il dit que ce ne sont là que des rumeurs ? »....
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°40

A Perpignan, au bureau… Parait que Nostradamus avait épousé une Perpignanaise, qui serait morte de l’épidémie de la peste…       -Michel de Nostredame, ça te dit quelque chose ? « Non, pourquoi, ça devrait ? » -Et si je te dis maintenant qu’il était communément appelé Nostradamus… « Ah oui, maintenant ça me parle » -Il était...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°39

Ah, ces écolos !… (hier, sur la plage)     -Les écolos ne représentent rien, mais sont sur-représentés dans les médias. Ils se débrouillent très bien avec l’aide des industriels qui sont à l’affût des gigantesques marchés induits par la politique verte du pays ! –« Je ne te le fais pas dire. Et en plus,...
>>lire la suite

Brèves de comptoir n° 38

    Quelque part, dans un village dont le nom se termine en queue de poisson, ou plutôt en cours d’eau, hier matin…   -La plupart des temps, je reste informé, peut-être même un zeste de trop… « Tu veux parler de quoi ? » -Habitant à l’écart du village, je n’ai pas toujours tous les aboutissants...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°37

(Entendu en Cerdagne-Capcir, au bas des pistes… en l’absence de remontées mécaniques of course !)     Futures échéances électorales au pied du Canigou : le Castex chinois…   -Quand on l’entend le Castex, on se demande comment ses premiers soutiens dans les P-O vont porter encore sa bonne parole lors des prochaines élections… « Tu...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N° 36

(Entendu à Argelès-sur-Mer, au rayon Masques de l’hypermarché Intermarché)   Chine, Amazonie et attestations françaises de sortie pour le-la COVID-19…   -T’as vu, la Chine fabrique des masques… « Oui, c’est pas nouveau, ils sont forts, très forts les Chinois ! Après nous avoir refilé le corona, ils fabriquent les gants et les masques qui vont...
>>lire la suite

Brèves de comptoir : N°034

(De retour du Soler, à table du côté de Montalba…)   -Ce matin , je me suis extirpé de ma campagne. Quelques achats à Intermarché du Soler… Je suis allé à la ville ! « Et alors, ça ta fait du bien, de respirer l’air de la ville ? ». -J’ai voulu me faire plaisir avec une...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°033 : à propos de l’inutilité de certains de nos députés…

(Entendu dans une commune du canton du Ribéral, lors d’un dîner en ville, comme on dit…)   -A travers les diverses publications de nos journaux locaux, j’ai pu noter les efficacités de nos députés. Les médias n’ont pas les vérités absolues et je ne suis pas juge. Pout autant, force est de constater avec la...
>>lire la suite

Brèves de comptoir n° 031

Messi s’en va… Mais non ! –« D’un côte Lionel Messi veut partir parce que le club ne gagne plus. Mais d’un autre côté on aurait le meilleur joueur de foot du monde qui n’arrive plus à faire gagner son club » T’es un peu dur là… -« A 33 ans, l’âge du Christ, Messi le sauveur voit...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N° 030

Entendu ce matin, en terrasse d’un café à Perpignan…   –« Si deux ou trois ministres doivent se déplacer pour chaque incident de ce pays, il va falloir encore augmenter leur nombre et celui des secrétaires d’Etat consacrés pompiers d’office ! C’est bien d’être plus près du peuple, mais le balancier semble aller trop loin, non...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°029

-Je n’y comprends plus rien à cette histoire de crise sanitaire. Chaque fois qu’un ministre intervient sur un plateau de télévision, face aux caméras, devant un micro, c’est pour dire l’inverse de ce qu’un de ses collègues a dit la veille sur le perron de l’Elysée ou de Matignon… Foutaise ! -« Pourquoi, toi tu les...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°027

-Dans le village, notre petite presse est ouverte avec des livraisons très partielle. L’épicerie du village est en face, donc second arrêt déconfiné au petit comptoir-bar intérieur… Discrétion indispensable. –« Ce sont vos soignants ! En quelque sorte. Au fait, tu as vu ce titre en gros : le pétrole est tombé à un prix négatif...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°026

-Je suis assez inquiet… -« Pourquoi, t’as pourtant l’air en pleine forme, d’avoir le moral… » -Ce n’est pas pour moi, c’est pour mon fils, celui qui est âgé de 23 ans. -« En même temps, j’avais deviné, t’as qu’un fils ! Qu’a-t-il fait pour te causer autant de souci ? » -Figure-toi qu’il continue de sortir malgré le...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°025

-Et dans le journal le Monde daté de ce jour, tu as lu… -« Quoi encore ? » -Il y a un important article sur les festivals en France. Dix-sept qui ont plus de dix ans d’ancienneté et concernant les musiques actuelles sont cités. Du Hellfest à Garorock en passant par Jazz in Marciac. -« Et alors ?...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°024

-T’as lu L’indépendant ce matin ?  -« Oui, comme tous les jours. Pourquoi ? » -Hervé Montoyo, le président des hôteliers-restaurateurs* en remet une couche. -« Ah bon ? Cela m’a échappé. Pourtant je suis un fidèle de ses bons mots, car avec lui le poids et le sens des mots connais pas ! Comme disent les jeunots...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°023

-T’as vu le Préfet Chopin il met le paquet dans la lutte de l’Etat localement contre le coronavirus… -« Oui, j’ai vu. L’idée d’intervenir régulièrement en live sur sa page Facebook pour répondre aux questions des internautes sur la crise sanitaire, moi je trouve ça super ! En tout cas c’est très original » -Je voulais parler...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°022

-A ton avis, pourquoi le Président Macron plaide en faveur d’un déconfinement par tranches d’âge plutôt que par régions ? -« Je ne sais pas » -Langue au pangolin ? -« Oui, parce que je ne vois pas le message, je ne comprends pas la stratégie » -Il (Jupiter) a fait un cadeau d’anniversaire à sa femme (67 ans...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°021

Un bien pour un mal !   -Alors, ce confinement ? -« Rien à rajouter. Ah si, j’allais oublier, un phénomène intéressant à relier avec le coronavirus… » -Explique toi ! Je veux savoir. J’ai hâte ! -« Depuis le début de la crise, il faut bien constater une chose qui devenait de plus en plus insupportable :...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°020

-Ce Desperadovirus a quand même du bon, parfois… -« Corona ! » -Quoi Corona ? -« Tu dis « Desperadovirus », non c’est le « co-ro-na-virus » !!! » -Bon d’accord. Ce que je voulais dire c’est que parfois le hasard fait bien les choses. Regarde à Argelès-sur-Mer, grâce au coronavirus, ou à cause du coronavirus selon où on se place, la municipalité...
>>lire la suite

Brèves de comptoir N°019

-Alors, ce confinement, pas trop démoralisé, pas trop stressé, tu t’en sors ? -« C’est le cas de le dire, je ne sors pas de chez moi. Je respecte les consignes à la lettre. J’ouvre simplement mes fenêtres à 20h pour applaudir nos soignants. Il y a sur le net des témoignages formidapples, extra-ordinaires à propos...
>>lire la suite