Le poissonnier, le charcutier-boucher, le fromager, le caviste, le fruitier… fidèles au poste, tous les vendredis matins, sur le marché « de plein vent » qui s’installe place Emile Combes, en bas du village de Sorède, les commerçants non sédentaires viennent proposer le meilleur des produits du terroir

Les gestes-barrières sont évidemment de rigueur, ainsi que la distanciation sociale imposée dans le cadre de la crise sanitaire liée au coronavirus. Ici, monsieur le maire, Yves Porteix, masqué (mais reconnu par Philippe Roig, LE charcutier de l’élite des Albères venu de Palau-del-Vidre grand habitué des lieux), donne l’exemple. Yves Porteix a été en quelque sorte dans les P-O l’élu-pionnier pour défendre la cause des marchands des quatre saisons auprès de l’autorité préfectorale, dès le début de la pandémie, « afin de conserver le lien social et économique indispensable au cœur de nos villages ! ».