C’était le dimanche 5 décembre 2021. Il y a donc un petit peu plus de trois semaines. Le traditionnel Village de Noël des artisans et des créateurs du Barcarès venait d’ouvrir ses portes au public. A la fermeture, ce jour-là, les organisateurs avaient enregistré 34 140 entrées ! Et cela, faut-il le rappeler, dans le strict respect des gestes barrières

 

La foule… comme s’il s’agissait d’aller assister un match de l’USAP ou des Dragons Catalans, dont les habitants du département des P-O sont si fiers : même engouement, même fougue, même Passion ! Le tout dans le respect des gestes barrières, évidemment, masques obligatoires (Photos @Ville du Barcarès)

 

Un record. Absolu. Jamais dépassé, depuis, mais quotidiennement presque égalé à quelques centaines de visiteurs près. Comme ce samedi 18 décembre, plus proche de nous, où le nombre de passages aux guichets a bien failli pulvériser ce record. Il s’en est fallu de peu, quelques dizaines de « spectateurs » près…

Car ici, au Barcarès, il est correct de parler de « spectateurs », tant le spectacle est permanent, à ciel ouvert, devant chaque chalet, au pied des multiples et diverses attractions, en terrasse des stands, cafés et restaurants. Il y a là, sur la plage, en décembre, l’ambiance d’un lèche-vitrines sur la mythique avenue des Champs-Elysées à Paris en période de fêtes, ou d’une promenade sur les emblématiques ramblas de Barcelone.

Ironie de la petite histoire : les visiteurs barcelonais sont parmi les plus « addicts » au site (avec certes les Perpignanais et les Toulousains) ; ils y viennent en famille… ou en autobus. Car certains tour-opérateurs et autocaristes ont fait du Village de Noël des artisans et des créateurs du Barcarès une destination touristique à part entière. Comme on vous l’écrit. Egalement, des influenceuses parisiennes en vacances cap-au-Sud sont parmi les plus actives, sur les réseaux sociaux, pour souligner la réussite du site.

Chaque jour, ou presque, c’est l’équivalent de la population d’une ville comme Annemasse, Auxerre ou encore La Ciotat, Thonon-les-Bains, qui défile dans ce Village de Noël qui a trouvé sa place au soleil d’hiver dans une… station balnéaire ! C’est unique en Europe. Et peut-être même dans le monde entier. Avec Alain Ferrand, le maire du Barcarès, air (re)connu : il faut toujours s’attendre à voir les choses en grand. Et surtout à les vivre sur écran naturel géant.

Ce Village de Noël des artisans et des créateurs en est la preuve vivante. Comme le festival des musiques électroniques, le fameux Electrobeach ; seul rendez-vous festivalier « made in Roussillon » qui fait parler du 66 à l’extérieur, jusque sur des chaînes de télévision en Océanie.

 

L.M.

 

(Photos @Ville du Barcarès)