En campagne électorale, les jours de marché de plein vent (avec ou sans tramontane) sont un passage obligé pour les candidat(e)s, quel que soit le scrutin. Cela fait partie de l’ambiance ! Ah le terrain, pour un candidat, c’est primordial, incontournable : serrement des mains, bises, échange de coordonnées, prise de contacts, tchin-tchin en terrasse ou au comptoir d’un café, recensement des problèmes, etc.-etc.

 

A Collioure, Michèle Martinez est… comme un poisson dans l’eau ! Elle connait tout le monde

Elle n’hésite pas à aller à la rencontre et au contact des habitants sur la Côte Vermeille, secteur qu’elle connait par coeur, à l’aise sur tous les terrains… comme ici avec les boulistes

Michèle Martinez

Femme de terrain et de proximité, élue à la Ville de Perpignan, et à la Métropole, passionnée de rugby et de ses valeurs, « je parcours avec détermination ma circonscription.  Je suis ici chez moi, je connais les villages, les marchés, les attentes des habitants et je veux les défendre au niveau national.  Mon expérience d’élue, mon engagement, mon mental, mon courage, mes convictions, je sais que je peux être utile pour faire partie de l’Opposition à Macron. J’aime les gens et je serais une députée de proximité », souligne Michèle Martinez.

Ci-dessus, photo souvenir du binôme exclusivement féminin – composé de Michèle Martinez, la candidate et Laura Chrétien, la remplaçante – du RN sur la 4e circonscription des P-O, accompagné d’une partie de l’équipe qui a tracté ce samedi 28 mai en matinée sur le marché d’Argelès-sur-Mer. Attablés en terrasse et dans la bonne humeur à l’heure du café, place République, dans le centre historique du village.