Comme en témoigne la photo ci-dessus, pour le moins spectaculaire, prise à 23H 30 en gare du Petit-Train (Sté Trainbus), accolée au parking des Caraïbes (qui abrite le marché artisanal) : il y avait hier soir un monde fou, fou, fou dans la station balnéaire d’Argelès-plage, la foule estivale des grands jours.

Au vu de la circulation ambiante, où ça bouchonnait sur plusieurs kilomètres dans tous les axes routiers convergeant vers le rond-point de l’Arrivée (centre-plage), on peut aisément imaginer ce qu’aurait été la carte postale si, justement, le Petit-Train fort de ses quatre décennies d’expérience n’avait pas assurer le transport en commun. Tout le monde a pu être ramené « à domicile » (dans les campings), « à bon port » (d’où était tiré le feu d’artifice du 14 juillet), en toute sécurité, dans des conditions confortables, parfois un peu festives aussi (c’était jour de Fête Nationale…), personne n’a été laissé sur le bord de la route ! Et c’est bien là l’essentiel.

Cela tranchait, contrastait en tout cas, avec la colère lisible sur les visages des automobilistes englués dans une pagaille monstre, sans la présence d’agents qui auraient pu fluidifier le trafic, si… No comment.

 

L.M.